25 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Irshaad Olitte

Irshaad Olitte

La traque des gros bras qui sont soupçonnés d'avoir semé la terreur à Petit-Verger, St-Pierre, samedi, se poursuit. C'est au tour de Jean Philippe Sylvio Sansfaçon, plus connu comme Vico, d'être dans le collimateur des enquêteurs de la Criminal Investigation Division de Moka.
Après les scènes de terreur, à Petit-Verger, St-Pierre, où Yoven Velangany, 23 ans, est tombé sous les balles de ces agresseurs, la CID et l'Adsu de Moka se sont lancés, mardi, sur la piste des autres personnes présentes sur le lieu du règlement de comptes. Un véhicule a été saisi pour examens.
Jean Harel Phillipe, chef bouncer établi à Grand-Baie et directeur d'une compagnie de gros bras, est soupçonné d'être parmi les tireurs de Petit-Verger, St-Pierre, samedi après-midi. Avec Yannick  Rivière et Robin Saurty, il est soupçonné de figurer parmi la cinquantaine de personnes qui ont fait feu sur Yoven Vineyen Velangany, un jeune de 23 ans, tombé sous les balles.
Souffrant de blessures à la tête, Oudra ‘Robin’ Saurty a été admis à l’hôpital Dr Jeetoo, à Port-Louis. Ce « bouncer » de St-Pierre est l’un des suspects arrêtés par la police dans le cadre de l’enquête sur la fusillade survenue à Petit-Verger, St-Pierre samedi 19 avril. Yoven Vellangany, 24 ans, a été abattu à bout portant lors de cette fusillade.
Info de Le Défi Quotidien : Oudra ‘Robin’ Saurty, l’un des trois suspects arrêtés après la fusillade survenue à Petit-Verger, St-Pierre, faisait partie du service d’ordre au Comité central du MMM à la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill samedi 19 avril.
La police a déclaré la guerre aux « bouncers ». Ces derniers, armés, ont tiré à bout portant sur un jeune homme samedi. Trois gros bras ont été arrêtés et plusieurs autres sont dans le viseur des enquêteurs.
C’est lui qui était la cible d’un groupe de « bouncers » lors de la fusillade survenue à Petit-Verger, St-Pierre samedi 19 avril, au cours de laquelle Yoven Vellangany, 24 ans, a été tué. Steven, cousin de la victime, a confié à Le Défi Quotidien que c’est lui qui était visé par les gros bras.
Ce moyen de faire passer de l’héroïne a failli lui être fatal. Il s’est retrouvé avec deux boulettes de 30 grammes d’héroïne bloquées dans son système digestif. Il aurait pu y laisser la vie si les boulettes avaient commencé à se désagréger. Le personnel soignant est intervenu promptement.
La filière malgache du trafic d’héroïne a pris un rude coup. Un Mauricien a été arrêté par la Brigade antidrogue à sa descente d’avion. Il revenait de Madagascar et transportait 400 grammes d’héroïne, d’une valeur de Rs 3 millions. Une femme, venue récupérer cette importante cargaison, a également été arrêtée.
Leur rôle, c’est d’assurer la surveillance des lieux placés sous leur responsabilité. Or, certains agents de sécurité, employés chez Proguard Ltd, sont impliqués dans plusieurs cas de vol de bière et de carburant dans une usine. Le directeur de la compagnie nous apprend que des sanctions sévères ont été prises contre les suspects.
Page 1 of 20
Faits Divers

Faits Divers Popular Articles

Google+