21 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Irshaad Olitte

Irshaad Olitte

Une mineure de 14 ans porte de graves accusations contre son beau-père. Elle l’accuse de viol et de sodomie. Ne pouvant plus supporter ces violences répétées, elle est sortie de son silence.
Sanjeev dit avoir été manipulé par Neha qui lui avait promis de l’épouser. L’éboueur l’accuse de lui avoir brisé le cœur et d’avoir plombé ses économies. Neuf mois plus tard, il porte plainte.
Une bande de faussaires a déjoué le système de sécurité d’une importante banque commerciale du pays, en vidant un compte bancaire avoisinant d’un montant de Rs 1 million. C’est à l’aide de fausses pièces d’identité que les malfrats ont mené à bien leur plan.
Une fumerie dans les toilettes. Cela se passe dans un collège d’État du Sud que deux collégiens ont choisi de fumer du gandia durant les heures de classe. C’est l’épaisse fumée dégagée par cette drogue qu’un responsable du collège a été alerté.
Les limiers de l’Anti Drug & Smuggling Unit ont effectué une descente dans un collège privé situé à Port-Louis, hier (mercredi). Cela après que les policiers ont été alertés par l’établissement scolaire.
C’est la peur de ses parents qui l’aurait incitée à inventer toute une histoire à la police. La mineure de 12 ans alléguait, dans une plainte consignée en fin de semaine passée, qu’elle avait été entraînée dans la spirale de la prostitution. Elle est revenue sur ses dires lundi.
Cinq jours après l’accident fatal survenu à Pamplemousses, où Anwar et Marie Doris Abdool Rohuman ont perdu la vie, la thèse du meurtre fait surface.
Elle avait dénoncé un dénommé Nicolas M., âgé de 17 ans, comme étant impliqué dans le réseau de prostitution qui secoue un village de l’Est depuis la semaine passée. Se fiant à la description donnée par la mineure de 12 ans, les policiers du poste de Bel-Air Rivière-Sèche, ont coffré le jeune homme. Cependant, confrontée au suspect, la mineure ne l’a pas identifié lors de la parade d’identification.
Huit contraventions au sabot en un seul jour à Ébène. La police est passée à l’offensive face au problème du stationnement anarchique à la Cybercité d’Ébène. “C’est un développement sauvage qui provoque un parking sauvage!” lâche un policier qui patrouille habituellement dans la région.
Saturday, 13 September 2014 11:06

Les méthodes ingénieuses des caïds

Les égouts, manches des valises... D’ingénieuses méthodes sont utilisées par les trafiquants pour dissimuler leur cargaison de drogue des yeux des autorités. Une chose est sûre, les caïds ont beaucoup d’imagination.
Page 1 of 25

Faits Divers Popular Articles

Google+