19 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Irshaad Olitte

Irshaad Olitte

Saturday, 13 September 2014 11:06

Les méthodes ingénieuses des caïds

Les égouts, manches des valises... D’ingénieuses méthodes sont utilisées par les trafiquants pour dissimuler leur cargaison de drogue des yeux des autorités. Une chose est sûre, les caïds ont beaucoup d’imagination.
Le Rehabilitation Youth Centre qui abrite les filles “ beyond Control” à Barkly est un endroit où rien ne va plus. Ce centre ne fait qu’accumuler des déboires depuis ces derniers temps. Après le pillage des lieux par les pensionnaires en août dernier où les filles avaient tout saccagé, cette fois-ci, une tentative d’évasion a été évitée de justesse, mercredi.
Une importante quantité d’héroïne a été saisie à l’aéroport international de Plaisance. Cela après une opération réussie des agents de l’antenne antidrogue basés à l’aéroport. À la suite de renseignements précis, les hommes du Deputy Commisionner of Police Vinod Appadoo ont effectué une descente à Plaisance, le dernier dimanche du mois d’août.
On se croirait sur un parcours d’autos-tamponeuses. Hélas, c’est en pleine rue que cette scène hors du commun s’est jouée à la fin du mois d’août.
Il était chargé d’acheter les billets de Loterie Verte pour son association. Mais a oublié de le faire. Les numéros fétiches de l’association dont il fait partie ont été tirés au sort. Les gains de Rs 100 000 sont tombés à l’eau. Ne pouvant faire face à la pression, cet habitant de la capitale s’est suicidé en ingurgitant du Gramoxone – un puissant herbicide.
Elle est traumatisée par cette agression. Une habitante de Grand-Bois dit avoir vécu l’horreur à son domicile mardi après-midi.
C’est dans un autobus que Disha (prénom fictif), collégienne de 18 ans, a rencontré Stéphane, 25 ans. Après des échanges de regards, le dénommé Stéphane a abordé la collégienne. Ils ont ensuite échangé leurs coordonnées.
La nuit a été chaude et agitée à Barkly, samedi soir. Les 27 filles mineures, internées au Rehabilitation Youth Centre de Barkly, se sont, une fois de plus, révoltées. Bilan : Les deux surveillantes de service ont perdu le contrôle de la situation, face aux filles survoltées. Les lieux ont été saccagés.

Les quatre policiers, soupçonnés d’avoir manipulé le registre de la police concernant l’alibi d’Harel Philippe, un des suspects du meurtre de Yoven Vellangany survenu le samedi 19 avril, ont été remis en liberté conditionnelle vendredi 22 août après qu’ils ont fourni chacun une caution de Rs 8 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 50 000 au tribunal de Mapou.

Un violent incendie a éclaté dans un entrepôt à L’Espérance Trébuchet lundi après-midi 18 août.
Page 1 of 24

Faits Divers Popular Articles

Google+