31 May 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin

Souvent, madame administre l’entreprise que dirige monsieur. Mais, lorsque le mariage est dissous, elle n’a droit à rien, bien qu’elle ait collaboré à l'activité. Une lacune décriée par la Law Reform Commission dans un rapport et sur lequel l’avoué Kaviraj Bokhoree apporte plus de précisions.
Le secrétaire-général du PMSD soutient que l’Alliance Lepep va vers une victoire facile. Mahmad Khoda­baccus pense qu'il est temps de laisser les villes respirer.
Maire sortant de Curepipe et candidat aux élections municipales, Ananda Rajoo explique pourquoi il faut voter en faveur du MMM.
Les abus sexuels sur des enfants se multiplient. Me Yousuf Azaree est catégorique : la loi est  « complètement déconnectée » des réalités du jour. Elle est « restrictive » et « fragmentée », dit-il.
Qu’il s’agisse des ‘dholl puri’ de Dewa ou des glaces Vona Corona, les marques influencent nos choix au quotidien. Le président du comité du Brand Magic Summit, qui aura lieu le jeudi 21 mai, situent leur importance.
Si les consommateurs semblent apprécier le nettoyage opéré par le nouveau gouvernement, cet optimisme pourrait vite s’essoufler, prévient la Marketing Consultant qui explique ici les résultats du dernier sondage de TNS Analysis.
Selon Me Nityesh Pradeep Peetumber, directeur de Barrett D'Avray Inc. (Law Firm), lorsqu’une compagnie est en liquidation, un administrateur est nommé pour lui venir en aide. Son rôle, selon l’Insolvency Act 2009, est de payer d'abord les frais du liquidateur et les coûts impliqués dans le processus. Il doit ensuite s’assurer que toutes les dettes, comme les impôts et autres, soient réglées. Le salaire des employés arrive en 3e position.
Le directeur de Transparency Mauritius estime qu’il est du devoir des autorités de procéder à un grand nettoyage dans les institutions. Rajen Bablee souhaite, cependant, que les membres du gouvernement se mettent en recul par rapport aux enquêtes.
La réintroduction de la peine de mort est un sujet qui fait débat depuis quelque temps. Les avis sont partagés, mais selon l’avoué Kaviraj Bokhoree, le contexte n’est pas approprié pour aborder ce débat en raison des récents événements.
Une charge provisoire n’existe pas dans nos textes de lois en tant que tel, précise Me Neil Pillay. Il explique que c’est avant tout un moyen de garder un contrôle sur un prévenu et de s’assurer qu’il ne nuise à personne. L’avocat est d’avis que les autorités font parfois mauvais usage de cet outil.
Adopter un enfant est certes une initiative fort louable, mais il existe des conditions à respecter, en particulier pour l’adoptant. Son âge, sa situation conjugale et l’âge de l’adopté sont autant de critères à prendre en considération. Explications avec l’avocate Reena Ramdin, spécialisée en Droit Civil, en Droit des Affaires/Droit Commercial, en Droit de l’Environnement et en Droits Humains).
La libération sous caution de trois policiers dans l’affaire Iqbal Toofanny a soulevé la controverse, menant à une grève de la faim des proches du disparu. Le Défi Plus fait le point sur cette procédure légale avec l’avocat Germain Wong Yuen Kook.
Page 1 of 34
Podcasts