29 March 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Patrick Hilbert

Patrick Hilbert

Le ministre de l’Intégration sociale répond aux nombreuses critiques accusant le gouvernement de vouloir mettre le combat contre la pauvreté sur les épaules du privé. Prithviraj Roopun explique le concept de « parrainage » annonce dans le Budget lundi dernier.
Neuf des 76 missions à l’étranger effectuées  de 2005 à 2014 par l’ex-Premier ministre, Navin Ramgoolam, ont coûté plus de Rs 5 millions chacune. Celle la plus chère aura dépassé les Rs 12 millions. Au total, il a voyagé 76 fois pour plus de Rs 220 millions.
Attendu depuis lundi pour fournir des informations autour de l’affaire Dufry/ Frydu, Simo Carevic, Chief Executive Officer de Mauritius Duty Free Paradise (MDFP), ne reviendra pas de si tôt.
Dans son Budget présenté lundi, le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, a annon­cé une mesure novatrice : le parrainage de 38 poches de pauvreté par des entreprises. Cependant, ce parrainage a créé la polémique. Ce, à deux niveaux.
La route Terre-Rouge/Verdun devait être rouverte à la circulation à la fin de ce mois. Mais en raison du mauvais temps qui a prévalu ces dernières semaines, il va falloir patienter encore un peu. C’est finalement vers la mi-avril que la déviation de 400 mètres pour contourner la partie fissurée de la route à hauteur de Ripailles-Valton sera prête. Et de ce fait, la route Terre-Rouge/Verdun sera à nouveau praticable.
Depuis son retour au pouvoir en 2005, jusqu’à sa défaite électorale en 2014, l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam a voyagé à 76 reprises aux frais des contribuables et a passé 237 jours à l’étranger. Le coût aux deniers publics : Rs 220 millions.
Revigorer l’économie mauricienne à travers des méga-projets, dont la construction de 13 nouvelles villes, un nouveau port, mais aussi, en misant sur les PME et le secteur hôtelier. Ce sont quelques-uns des principaux ingrédients qui devraient, selon le gouvernement, créer le deuxième miracle économique.
Après 25 ans d’absence du Parlement, Vishnu Lutchmeenaraidoo a présenté le Budget 2015-16, mardi. A priori, il n'a pas perdu la main. Pendant les 82 minutes qu’a duré son discours, le ministre des Finances a eu le débit facile. Il accentue les mots qu’il faut, l'intonation fait passer le message. L'expérience de celui-ci, Grand argentier de 1983 à 1990, y est pour quelque chose.
Tuesday, 24 March 2015 12:14

Budget 2015-16 : Ces idées novatrices

Ce n’est pas une révolution de nouvelles idées ou un changement de cap radical. Mais, il y a quand-même des idées novatrices dans le budget de Vishnu Lutchmeenaraidoo.
L’ancien Attorney General, Yatin Varma, a demandé à l’Independent Commission against Corruption (Icac) d’enquêter sur le ministre de la Santé, Anil Gayan.
Page 1 of 155