28 January 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Patrick Hilbert

Patrick Hilbert

L’éventualité de la télévision privée a été une des annonces phares de ce discours-programme. « La diffusion de télé privée sera permise », dira-t-il juste après avoir abordé la restructuration de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC).
Plus de transparence et de discipline, moins de gaspillage des fonds publics, éliminer la corruption et les passe-droits, et assurer un développement économique plus équitable et juste. C’est ce que promet le gouvernement dans le discours-programme lu par le Président de la République, Kailash Purryag.
Promise par plusieurs gouvernements, sans avoir jamais été transformée en réalité, la Freedom of Information Act est au menu du discours-programme.
Plusieurs projets coûteux ont vu le jour ces dernières années. Certains n’ont pas été d’une grande réussite et ressemblent bien plus à des éléphants blancs. Voici un bref relevé.
Le Domaine Les Pailles sera-t-elle la première compagnie d’Etat à entamer un dégraissage depuis l’installation du nouveau gouvernement ? Une décision en ce sens aurait été prise la semaine dernière.
Il n’y a pas que le Président Kailash Purryag qui fait de la résistance, Monique Ohsan-Bellepeau en fait de même. La vice-présidente de la République aurait, elle aussi, l’intention de rester en poste jusqu'à la fin de son mandat.
Recruté fin décembre pour occuper le poste de Chief Executive Officer (CEO) de la Mauritius Post & Cooperative Bank Ltd (MPCB), Pavaday Thondrayen a été limogé par le conseil d’administration, mercredi.
Lors du Grand Journal, diffusé jeudi sur Radio Plus, Arvin Boolell, interviewé par Jean-Luc Émile, a fait état de son ambition de prendre la barre du Parti travailliste et évoque le besoin de réformer le parti. Il commente aussi le refus de Kailash Purryag de démissionner de la présidence.
Ce vendredi, Soorya Gayan, l’épouse du ministre de la Santé, Anil Gayan, reprend ce poste qu’elle avait été forcé de quitter près de 10 ans.
La No 2 de la MBC prend la porte de sortie. Plusieurs nominations à des postes de responsabilité ont aussi eu lieu alors que d’autres cadres, réputés proches de l’ancien directeur, Dan Callikan, ont été rétrogradés. D’autres, proches du régime actuel ont été promus.
Page 1 of 148