03 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Christina Vilbrin

Christina Vilbrin

Avec le nombre croissant de jeunes au chômage et les nouveaux arrivants sur le marché de l’emploi, les places sont chères. D’où l’importance de bien réussir son entretien d’embauche. Or, au lieu de faire bonne impression sur les recruteurs, nombre de candidats multiplient les faux pas. Gros plan avec deux spécialistes du recrutement sur les erreurs qui leur font perdre des points.
Même si l’essence et le diesel coûtent moins cher de 4 % depuis une semaine, leurs prix restent élevés en comparaison à d’autres pays. Les taxes qui sont prises en compte dans la structure des prix du carburant y contribuent grandement. 
Saturday, 30 August 2014 15:01

Légumes : les prix flambent

Les prix de plusieurs légumes grimpent ces jours-ci. D’autres hausses sont attendues dans les jours à venir.
L’État devra prévoir un montant de Rs 18,7 milliards pour le paiement de la pension de vieillesse d’ici une quarantaine d’années. Le pays comptera alors 356 000 bénéficiaires contre 177 721 bénéficiaires actuellement. C’est ce que révèle Statistics Mauritius dans un rapport publié vendredi.
La construction va de mal en pis, s’alarme Gérard Uckoor, président de l’Association des petits entrepreneurs de la construction. Il est impératif, insiste-t-il, que le Budget comporte des mesures pour redynamiser le secteur. Car, entre-temps, les travaux se font plus rares, entraînant dans leur sillage des licenciements.
Ralentissement économique ou pas, certains secteurs se portent plutôt bien. Pour preuve, ils sont en train de recruter ces temps-ci. Focus sur ces opportunités d’embauche. 
La vie est chère ! Ces quatre mots résonnent comme un leitmotiv pour de nombreux Mauriciens dont le pouvoir d’achat reste le sujet de préoccupation.
Mon premier est une activité qui ne connaît pas la crise. Mon second est le contraire du plastique. Mon tout est un contenant. Je suis… le sac en papier. Un créneau porteur pour les fabricants.
Ils ont créé leur business, se sont constitués une clientèle fidèle et jonglent avec facilité avec leurs recettes et leurs dépenses. Ils font tout eux-mêmes de A à Z sans aucune assistance ou l’aide d’un employé. Sarozia Oozeerally et Selven Singaravaloo font partie de ces quelque 52 000 entrepreneurs autonomes à Maurice.
La concurrence est rude, ces jours-ci, entre les concessionnaires automobiles, avance Zaid Ameer. Le président de l’Imported Vehicles Dealers Association note, par ailleurs, une nouvelle tendance : la vente sur Internet.
Page 1 of 143

Interview Popular Articles

Google+