29 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Christina Vilbrin

Christina Vilbrin

En cette période de fin d’année, ils sont nombreux à donner un coup de neuf à leur maison en refaisant la peinture, posant des carrelages ou en achetant de nouveaux meubles. Combien ça coûte ?  Tour d’horizon.  
Avec la nouvelle récolte en Inde et au Pakistan, les prix du riz accusent d’une baisse au niveau mondial. Mais que les consomma­teurs à Maurice ne se réjouissent pas trop vite ! Les prix resteront inchangés au niveau local. Pourquoi ? Expli­cations.
Il est temps que les patrons changent leur attitude vis-à-vis de leurs employés. Tel est l’appel lancé par Jane Ragoo. La porte-parole de la Confédération des Travailleurs du Secteur Privé (CTSP) s’inquiète du pouvoir que s’arrogent les patrons pour ne pas accorder d’augmentation salariale aux travailleurs.
Après le syndicat, c’est au tour du patronat de faire part de sa position sur la compensation salariale. Ainsi, la Mauritius Employers’ Federation propose une compensation salariale de 3,1 % pour les employés touchant moins de Rs 6 400 et de Rs 200 à ceux touchant au-delà de Rs 6 400.
Le salaire le plus élevé est de Rs 25 M par an
Certains CEO toucheraient un salaire équivalent à 200 fois plus qu’un simple employé, a décrié le Gouverneur de la Banque de Maurice cette semaine. En termes absolus, combien perçoivent les CEO des entreprises ? Pourquoi touchent-ils autant ? L’écart entre les plus hauts et les plus bas salaires est tel vraiment criant ? Le point.
Entre 425 000 et 450 000 employés du secteur privé toucheront un boni cette année. Au total, les entreprises devront prévoir un budget avoisinant les Rs 11 milliards à Rs 12 milliards pour cet exercice. 
Le marché du neuf a le vent en poupe. Une tendance qui devrait se poursuivre au début de l’année 2015, prévoit Christopher Hart de Keating. Le nouveau Chief Operating Officer d’Iframac évoque également les préférences des Mauriciens en termes de voitures.
Le Gouverneur Rundheersing Bheenick tire la sonnette d’alarme. L’écart entre riches et pauvres constitue une véritable bombe à retardement. Une mise en garde qui, selon plusieurs observateurs, ne doit pas être prise  à la légère.
L’annonce de la date des élections générales a quelque peu rassuré la classe économique. Les opérateurs attendent le verdict du scrutin et s’inquiètent notamment de l’impact des promesses électorales sur l’économie si jamais elles étaient appliquées.
Les ventes dans les grandes surfaces progressent de manière satisfaisante, selon Raakesh Bhageerutty, ‘Manager’ de Simla Way. Il s’attend à une fin d’année 2014 meilleure qu’en 2013.
Page 1 of 151

Interview Popular Articles