22 December 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 16 February 2013 12:00

Tournage de télé-réalité à Maurice – Le ‘Bachelor’ fait sa demande sous les tropiques Featured

Rate this item
(0 votes)
C’est à Maurice que l’équipe de télévision ukrainienne a décidé de tourner les deux derniers épisodes de l’émission de télé-réalité « The Bachelor Show ». Les protagonistes, dont Andrey Iskornev, « Le Bachelor », sont logés à l’hôtel Long Beach et reprennent l’avion le 17 février.
Corps bien fait avec une tête pleine, c’est le « prince charmant moderne », qui veut à tout prix conquérir 25 belles filles à la plastique parfaite, dans les émissions de télé-réalité, « Bachelor » qui sont diffusées à travers le monde.

L’Ukraine n’a pas fait exception à la règle et possède aussi son « Bachelor Show », et c’est à Maurice que la chaîne STV Ukraine a décidé de tourner les derniers épisodes de la troisième saison. Après l’Amérique, la France et la République dominicaine, l’émission prendra fin chez nous, et c’est l’Île-aux-Flamants qui a été choisie pour la cérémonie de la rose, et le shooting final a eu lieu vendredi. Et tout cela se fait en secret.
Le principal protagoniste est Andrey Iskornev. Jeune homme séduisant, il est âgé de 28 ans et exerce comme chirurgien esthétique à Moscow. Et le bourreau des cœurs est très populaire, car il compte parmi ses clientes, les stars ukrainiennes.

Pour le jeune homme, l’objectif c’est de trouver l’amour avec un grand A. « Quand j'ai reçu l'invitation pour participer au projet, j’ai pris beaucoup de temps avant de me décider, parce que mon travail ne me permet pas une si longue absence. Mais j’avais tellement envie de trouver l’élue pour fonder une famille et d’avoir des enfants, j'ai pris trois mois de congé et je dois dire que j’ai fait le bon choix », a-t-il confié.  

Et pourtant, sa popularité et le métier qu’il exerce l’amène à rencontrer beaucoup de jeunes femmes, mais Andrey Iskornev a préféré une émission de télé-réalité pour trouver l’élue de son cœur.

« C’est vrai que je rencontre beaucoup de femmes, mais elles ne sont pas prêtes à fonder une famille. Dans les régions métropolitaines, nous sommes tous efforcés de faire de l'argent et réussir, il est difficile de trouver le vrai amour », a dit Andrey Iskornev.

Toutefois, il admet qu’il n’est pas si vieux que cela et que rien ne pressait pour qu’il trouve son âme sœur.
« Même si je suis plus jeune que les personnages principaux des éditions précédentes, je sais que mon heure est venue de fonder une famille. L'âge n'est pas toujours un indicateur d'expérience de vie et de sagesse », dit le célibataire.

C’est le 8 mars que le premier épisode sera diffusé en Ukraine. « Pour nous, c’est un jour très important, car c’est la journée de la femme et nous allons lancer l’émission ce jour-là. L’émission attire 15 millions de téléspectateurs âgés entre 14 et 49 ans en Ukraine », explique Maria Kozurmawa, la coordinatrice.

Mais jusqu’à présent, tout a été fait dans le plus grand secret. « Nous avons été très prudents car les paparazzis nous suivent partout. Pour nous, c’est une surprise que nous voulons offrir. C’est la raison pour laquelle nous parcourons le monde et l’Île Maurice offre des sites paradisiaques », confie-t-elle.

Des vidéos montrant Maurice seront incluses dans 10 épisodes de cette série et 10 rediffusions sont aussi programmées. L’équipe de tournage a visité plusieurs sites à travers le pays, dont le Marché central de Port-Louis, le Casela, Le Morne, La Citadelle, le Jardin de Pamplemousses, l'Île-aux-Cerfs et Chamarel, entre autres.

L’équipe de tournage a, lors de sa visite, rencontré le ministre du Tourisme et des Loisirs, Michael Sik Yuen. Il a accordé tout son soutien à l'équipe de tournage et, dans l’objectif de promouvoir la destination dans le marché ukrainien, le ministre a aussi souligné que cette émission augmentera la visibilité du pays et s’inscrit dans la politique de diversification des marchés.

Nathalie Marion Mungur

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus