28 April 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Pradeep Kumar Daby

Pradeep Kumar Daby

Il est sans doute le démissionnaire le plus emblématique du MMM. Il incarnait à la fois la pérennité du parti, le sens de la discipline et le respect de la ligne politique. Alan Ganoo n’est pas en désaccord avec le parti, mais avec Paul Bérenger. Alain Laridon, observateur politique et militant de gauche, raconte, à grands traits, l’itinéraire du président sortant des mauves.
Le projet des Smart Cities, de grande envergure, étalé sur plus de 10 ans et à coups de dizaine de milliards de roupies, est-il viable ? L’objet du débat consacré à l’aménagement du territoire à Maurice a finalement atterri sur les Smart Cities.
Elle ne renonce jamais à ausculter les travers des hommes, leurs ambitions démesurées pour le pouvoir, celui-là même qui pervertit les politiciens ou qui conduit des pervers sexuels à brutaliser des enfants. Shakuntala Hawoldar, écrivaine d’expression anglaise et pédagogue, s’apprête à lancer son dernier ouvrage, « Aah ! The Light, From Contemplation to Transformation ». Ce 15e livre s’inscrit toujours dans sa quête intérieure pour devenir un individu meilleur.
À 52 ans, l’avocat Siddhartha Hawoldar reste tout aussi sensible aux faits de société à Maurice que durant les premières années au barreau. Un seul mot gouverne sa pensée et ses actions : le dharma, terme hindi qui signifie le devoir. Homme de convictions, aux amitiés solides, il n’est pas un « lâcheur », pour oublier un Rakesh Gooljaury ou le restaurateur Gool, qui fut son client.
Patrice Jeanne, auteur du ‘Livre du bonheur’, ne croit pas le bonheur possible si autour de nous prévaut la «mal-vie.» La notion du bonheur, dit-il renvoie souvent à un sentiment individualiste. Or, l’homme est un animal social qui vit en relation, en famille, au travail comme dans la jouissance des loisirs.
Saturday, 18 April 2015 14:00

Ti Bato Papye : le poème internationaliste

Ce petit ouvrage fera date dans l’historiographie de la langue mauricienne, autrement dit le Kreol. Il marque une avancée inédite dans la démarche des défenseurs du Kreol de faire comprendre aux adversaires de cette langue que rien ne pourra empêcher sa reconnaissance.
L’appel lancé aux éminences grises de la diaspora mauricienne par le ministre des Finances sera-t-il entendu ? Vishnu Lutchmeenaraidoo sollicite la contribution de nos compatriotes établies à l’étranger pour développer l’île Maurice. Rien ne l’indique. « Ces Mauriciens-là ne viendraient ni pour l’argent ni pour les honneurs, il faut qu’ils ressentent un profond attachement pour leur pays pour qu’ils reviennent ici », explique Basseer Jeeawody. Établi depuis l’âge de 19 ans en Angleterre et ensuite en Australie, comme chaque année, il est à Maurice pour une série de conférences.  
Le défi de faire des petites et moyennes entreprises un moteur de développement et un pourvoyeur d’emplois est-il un pari réalisable ? Oui, répond Raymond Guillouzo, docteur en sciences de gestion, ex-directeur de la Francophonie pour l’Entrepreneuriat et consultant international.
Sera-t-il victime de son succès, celui par lequel l'Alliance Lepep a, entre autres, remporté les élections ? Saminaden Mootoosamy, auteur-compositeur-interprète de chansons tamil-bhojpuri, a, une semaine avant les élections, composé « Samaj Ko Badal Dalo », un morceau qui impactera sur l'issue des législatives. Une chanson de transition qui signera l'engagement politique du chanteur qui, pourtant, estime que le véritable changement vient du cœur, inspiré par la foi.
Même s’ils ont toujours lutté contre vents et marées pour vendre leurs disques, les ségatiers n’ont jamais plié. L’un d’entre eux, Christophe Serret s’apprête à publier son premier CD « La sirène Mo Leker ». Guitariste de Cassiya, il amorce une carrière solo, où il met à contribution plus de 25 années d’une carrière éclectique.
Page 1 of 49