03 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Radha Rengasamy-Jean Louis

Radha Rengasamy-Jean Louis

Ils sont plus 335 000 patients fréquentant les cliniques dentaires chaque année, dont 68 500 enfants. Ce qui explique la panne fréquente des équipements dentaires, due à l’usure, justifie la Santé.
Certains dentistes estiment qu’ils ne sont pas assez épaulés par leurs assistantes. Ils sont persuadés que celles-ci ont besoin d’une formation plus étoffée pour être en mesure de faire leur travail comme il se doit. Un de ces  dentistes évoque un incident survenu quelque temps de cela en raison du manque de rigueur de son assistante dentaire.
Les permanenciers du Service d’Aide Médicale d’Urgence (SAMU) peinent à répondre à tous les appels depuis plusieurs semaines. Cela, en raison du manque de personnel. Ils lancent un appel d’urgence au ministère de la Santé…
Plusieurs cliniques dentaires du ministère de la Santé sont opérationnelles à travers l’île. Certaines ne fonctionnent pas comme il se doit, selon certains dentistes. Un avis que ne partage, cependant, pas leur représentant syndical.
Les laboratoires pharmaceutiques font depuis peu appel à des médecins pour travailler à leur compte en tant que ‘medical coordinators’. Cette tendance soulève la question de l’éthique médicale car certains de ces médecins ont aussi des consultations privées.
Une jeune habitante de Vallée-des-Prêtres a failli avoir de sérieuses complications après avoir pris du Diasafe. C’est un médicament contre le diabète qui lui a été remis par une préposée du dispensaire de sa localité. Or, Natasha Hookoom, 20 ans, n’est pas diabétique.
Le président de la Nursing Association exprime ses réserves sur le choix du ministère de la Santé d’instaurer le centre d’isolement pour les éventuels cas d’Ebola à l’hôpital de Souillac. Cette grave infection virale sévit actuellement en Afrique de l’Ouest, avec plus d’un millier de décès depuis février sur plus de 2 000 cas.
Le Post-Graduate Medical Education Board du Medical Council a recalé 16 spécialistes sur 51 au cours des huit derniers mois. Ce qui remet à nouveau sur le tapis le niveau de certains médecins qui détiennent des diplômes de spécialisation.
Le président la Medical Health Officers’ Association (MHOA) fait une sortie contre les internes. Il ne digère pas leurs allégations selon lesquelles ils abattent le travail des généralistes, alors qu’ils sont en stage.
Le ‘Consent Form’ que les patients ayant subi l’injection d’Avastin à l’hôpital de Moka est on ne peut plus clair : il y a le risque de perte de vue sévère, voire permanente. Toutefois, les quatre malades éborgnés affirment n’en avoir jamais été informés même s’ils ont signé ce formulaire. 
Page 1 of 61

Magazine Popular Articles

Google+