15 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 28 April 2012 10:00

Monde du travail en bref

Rate this item
(0 votes)
Jack Bizlall : « La disparition des syndicats et des fédérations syndicales »
Pour Jack Bizlall : « Si les amendements proposés sont votés dans sa forme actuelle, ce sera la disparition des syndicats, fédération syndicales et fédération syndicales. » Il conteste le fait qu’une fédération syndicale doit avoir au moins une dizaine de syndicats comme membres pour être reconnue.
Pradeep Dursun : « Trop d’amendements sont dangereux »
Le représentant de la Mauritius Employers Federation, Pradeep Dursun, trouve que trop d’amendements dans nos lois du travail, vont décourager les investisseurs et peuvent être dangereux. »

Rashid Imrith  ne cache pas sa déception
Le président de la Fédération des syndicats du secteur public, Rashid Imrith, ne cache pas sa déception. « On s’attendait à ce qu’un amendement soit apporté dans l’Employment Relations Act pour permettre aux fonctionnaires de déclarer litige sur les salaires et allocations suivant la publication du PRB. Malheureusement, il n’en est rien. » Il condamne le fait qu’un droit fondamental des fonctionnaires, celui de déclarer litige, continue d’être bafoué. Il invite le ministre du Travail à rouvrir les négociations avec les syndicats à ce sujet.

Reeaz Chuttoo : « Une catastrophe »
«  Catastrophique et sans précédent. » C’est le sentiment exprimé par le secrétaire de la Confédération des travailleurs du secteur privé (Ctsp), Reeaz Chuttoo. Pour le syndicaliste, le ministre Mohamed cherche à se faire passer comme proche des travailleurs en proposant que ceux qui ne sont pas syndiqués puissent désormais conclure un accord collectif avec le patronat. « Rien de plus faux » dit-il. Il croit dur comme fer que cette proposition vise à affaiblir les travailleurs en décapitant les syndicats.



Le Defi Plus

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Monde du Travail Popular Articles

Google+