03 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 25 February 2012 12:00

Success story - Dr Chris Bungshy, guru du nouveau management

Rate this item
(4 votes)
L'expert met le cap sur Genève pour parfaire ses connaissances. L'expert met le cap sur Genève pour parfaire ses connaissances.
Il est un expert en Quality Management. Il a sa propre boîte à Moka et a acquis une réputation internationale dans l’accompagnement des entreprises jusqu'à la certification Iso. Lui, c’est le Dr Chris Bungshy, directeur de Quensh Dynamics Ltd. Le secret du succès…
«Mon travail est de pousser les entreprises vers l’excellence », nous dit fièrement le Dr Chris Bungshy. C’était mercredi, à l’hôtel Gold Crest à Quatre-Bornes. Il venait de terminer une session de formation en leadership à l’intention des délégués de la Government Services Employees Association (GSEA), de la Maritime Transport & Ports Employees Union et de l’Airports of Mauritius Employees Union.

Pour le Dr Bungshy, le secret du succès de toute entreprise, c’est toujours la quête vers l’excellence. C’est un secret qu’il a partagé avec des grosses pointures comme Rogers, Eurolux et dans plusieurs pays étrangers, dont l’Égypte, Malte, la Tunisie, la Tanzanie et le Kenya, entre autres. Il partage également son savoir avec des petites entreprises comptant cinq à six employés, les syndicats et autres Organisations non gouvernementales entre autres. À ce jour, il a aidé 175 entreprises, à travers le monde dans leur quête pour la certification ISO 9001.

Pour lui, il ne fait pas de doute que la clé du succès d’une entreprise passe par un renouvellement permanent. « C’est ce qui va assurer votre survie dans une période qu’on appelle l’économie du savoir. » Même en période de crise, il y a toujours des opportunités qu’on peut saisir pour pousser plus en avant une entreprise laisse-t-il entendre.

Formation d’attitude
Il avance qu’une entreprise est condamnée tôt ou tard à disparaître si elle se laisse gagner par la routine. « Par nos conseils et la formation nous aidons l’entreprise à assurer sa survie dans un monde sans cesse en renouvellement » dit-il.

Le Dr Bungshy nous explique que pour survivre, les entreprises doivent miser l’excellence. Et pour atteindre l’excellence, il y a des normes internationales à respecter, ce qu’on appelle ISO. Il nous explique que la qualité n’est pas que l’affaire du directeur d’une entreprise, mais de tout le personnel, du plus bas jusqu’au plus haut dans la hiérarchie.

Est-ce que le message passe facilement parmi les membres du personnel ? Tout dépend de l’approche, dit-il. « Premièrement, il faut leur inspirer confiance et les faire comprendre que la qualité ne concerne pas que le directeur mais qui concerne tout le monde. ».

Certes, il reconnaît que le changement fait peur. Certains vont se demander pourquoi changer, car l’entreprise fonctionne bien depuis plus d’une quarantaine d’années. « Il faut leur faire comprendre que la survie d’une entreprise est grandement influencée par son environnement externe. ». Il est important, dit-il, de raviver le sentiment d’appart­enance à l’entreprise. C’est ce qu’il appelle la forma­tion d’attitude. Chaque employé est appelé à donner le meilleur de lui-même dans son travail.

Mais le Dr Bungshy prévient : « Avoir une certification ISO n’est pas une fin en soi. Il avance qu’il n’y ne peut y avoir de tricherie dans un esprit d’équipe.  Les travailleurs ont accompli leur devoir envers l’entreprise, mais il faut également que l’employeur aussi fasse son devoir envers ses salariés. » À cet effet, il blâme certains employeurs qui n’ont pas respecté les promesses qu’ils ont tenues envers leurs salariés, notamment en ce qui concerne les motivations financières.  Le Dr Chris Bungshy a débuté sa carrière comme enseignant d’anglais et de biologie. Quelque temps après, il part en Inde pour des études en médecine, mais ne peut poursuivre ses études après la grave maladie de son père. Il choisit alors la filière sociologie et administration publique.

De retour à Maurice, il n’arrive pas à trouver un emploi dans l’enseignement. Marié et père d’un enfant, il doit tout faire pour subvenir aux besoins de son nourrisson. C’était en 1979 en pleine crise économique.

Il trouve de l’emploi dans chez un fabriquant de sorbets. Il est responsable de la vente pour un salaire de Rs 20 par jour. Puis, un ami de son père, lui propose un emploi comme 'marketing officer' dans son entreprise. Place qu’il occupe jusqu'à ce qu’il trouve un emploi à la haute Commission britannique. Il a un statut de diplomate. Il y travaille pendant neuf ans. Il allait avoir sa nationalité britannique quand la firme Rogers lui offre un emploi avec un salaire alléchant. C’était en 1992. Il aura l’occasion de faire des études à Singapour dans le domaine du leadership et du 0Quality Management System. Sa réputation dans le domaine du management n’est plus à faire. Il est de plus en plus sollicité pour des conseils dans la gestion d’entreprise. Il décide alors de se mettre à son propre compte et fonde le Quensh Dynamics Ltd.

Soulignons que le Dr Chris Bungshy est détenteur d’un PhD et de plusieurs autres diplômes universitaires. Il est aussi un expert de l’IAEA. Il part très bientôt pour Genève pour suivre des cours sur la gestion d’une ONG.




Last modified on Friday, 24 February 2012 17:48
Mario Boutia

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Monde du Travail Popular Articles

Google+