24 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Sunday, 17 February 2013 12:00

Bien-être sur le lieu de travail – Parce que l’employé le vaut bien Featured

Rate this item
(0 votes)
Parce qu'un employé épanoui est plus performant, le bien-être s’installe petit à petit sur les lieux de travail. Salle de sport, piscine, etc., les entreprises rivalisent d’imagination et investissent dans le confort de leurs salariés.
« Chouchouter le personnel », c’est un peu le mot d’ordre, ces dernières années au sein de plusieurs entreprises, pour permettre à leurs employés de se sentir bien sur leur lieu de travail. Les grosses entreprises investissent dans des salles de sport, l’organisation de randonnée ou de match de foot, des coachs sportifs, une cafétéria et un espace de relaxation... Et ceux qui n’ont pas de gros moyens essayent tant bien que mal d’améliorer au quotidien les conditions de travail des employés.

« Depuis trois ans, il y a plusieurs entreprises qui font appel aux coachs sportifs pour offrir à leurs employés des sessions de fitness, au sein même de l’entreprise. Et les employés se prêtent au jeu. Cela prend de l’ampleur », explique Asha Mungroo, responsable du studio de danse Dance in the City, qui offre ce service.

Ces pauses détente, en après-midi ou pendant l’heure du déjeuner, permettent aux salariés d’évacuer la pression.

« Ces breaks sont indispensables. Elles contribuent à améliorer la productivité », explique Asha Mungroo.

Wellness
Tai Chi Chuan, yoga, cours collectifs de step, renforcement musculaire, stretching, relaxation… sont des programmes très demandés. Mais la Zumba reste la préférée.

« La Zumba apporte le bonheur et après une session, les employés sont motivés pour continuer leurs tâches de l’après-midi dans la bonne humeur », fait ressortir la directrice de Dance in the city.
Si les entreprises investissent dans ce nouveau concept, c’est en grande partie pour lutter contre les risques psychosociaux. C’est une nouvelle approche pour soulager la fatigue des salariés et le stress en entreprise.

« Le ‘Wellness’ et la gestion du stress sont en grande demande. Et c’est une démarche avant-gardiste de la part de certaines entreprises en vue de favoriser l’intégrité physique et la santé mentale des salariés », fait ressortir Ariane Tursan d'Espaignet, praticienne en bien-être et directrice de l’École mauricienne du Bien-être.

Selon elle, les risques psychosociaux surgissent forcément avec la pression au travail ou encore en ne respectant pas les règles ergonomiques, cela entraîne plusieurs maux physiques et psychologiques.
Ainsi, selon Ariane Tursan d'Espaignet, de telles initiatives des entreprises permettraient une meilleure gestion du stress au travail, tout en favorisant les rapports humains entre collaborateurs.
« Les employés sont plus motivés et cela diminue les tensions mentales et physiques, grâce au relâchement de la pression lors de ces activités », ajoute-t-elle.

Fitness
Georgina Ragaven, directrice de la boîte de communication Star Connexxions et experte en fitness et en nutrition, abonde dans le même sens. Figurant parmi les initiateurs de ce concept à Maurice, elle fait ressortir que les entreprises prennent de plus en plus conscience que le mieux-être sur le lieu de travail est indispensable pour le bon fonctionnement de la compagnie.

« Un salarié bien dans ses baskets sera plus souple et plus apte à s’adapter à l’évolution de son environnement. Mais il ne faut pas se méprendre sur la démarche. Il ne s’agit pas de bonnes performances, l’employeur veut tout simplement que l’employé soit heureux, une équipe bien dans sa peau », explique Georgina Ragaven.

Elle ajoute qu’aujourd’hui presque toutes les institutions bancaires et les grosses entreprises ont au minimum une salle de gym ou, au cas contraire, elles offrent des abonnements préférentiels à leurs employés dans les salles de gym.

Georgina Ragaven et son équipe se rendent dans les entreprises, où elles enseignent plusieurs aspects en relation avec le bien-être. Parmi les sujets qui sont traités figurent le stress management, les bonnes habitudes alimentaires, le leadership….

« On discute aussi avec ceux qui ne sont pas heureux sur leur lieu de travail pour savoir ce qui ne va pas. Nous proposons également des cours de fitness et c’est un programme complet qui touche tout le monde au sein de l’entreprise », précise la directrice de Star Connexxions.

Si le bien-être au travail s’invite de plus en plus au sein des entreprises privées, il en est de même pour le secteur public. Ainsi, le ministère de la Fonction publique et des Réformes administratives mettra très prochainement une salle de sport à l’intention des fonctionnaires.

Cette salle de sport verra le jour en avril prochain au 8e étage du Emmanuel Anquetil Building. Elle permettra aux fonction-naires de s’adonner à des activités physiques, avant ou après les heures de travail et ceux qui souhaitent faire des exercices pendant leur pause déjeuner pourront égale-ment s’y rendre.

Outre la salle de gym, le Public Officers’ Welfare Council, sous l’égide du ministère met à la disposition des fonction-naires tout une pléiade d’activités, comme c’est le cas à la Civil Service House, récemment inaugurée à Vacoas. Elle offre aux fonctionnaires après les heures de travail et pendant le week-end, des séances de yoga, de remise en forme, de Tai-chi, d’aérobic et un boulodrome.

Mauritius Commercial Bank – Le bien-être : une place de choix
La Mauritius Commercial Bank n’est pas nouvelle dans le domaine. Depuis plusieurs années déjà, le bien-être a « une place de choix dans les activités du groupe », dit Eddy Jolicoeur, Head of Human Resources Department de la MCB. D’ailleurs, au sein du département des Ressources humaines de la MCB, il existe une structure qui s’occupe spécifiquement du « wellness » des employés.

« Tout cela s’inscrit dans une démarche visant à encourager nos employés à adopter un équilibre entre leur vie personnelle et professionnelle. De plus, le groupe dispose d’un Club House, à Curepipe, qui permet aux employés de s’adonner à la pratique d’activités sportives, telles que le football, le volley-ball, etc. Le club est géré par un comité d’employés et la MCB fait aussi partie de la Fédération Mauricienne de Sport Corporatif (FMSC). De ce fait, la MCB a ses équipes de football, d’athlétisme, de basket-ball, de volley-ball, de natation, entre autres, qui participent régulièrement à des compétitions inter-firmes », fait ressortir Eddy Jolicoeur.

Le Head of Human Resources Department précise que des compétitions sportives ou des journées d’activités « fun » sont également organisées. À titre d’exemple, il cite « Laduma », qui a eu lieu en marge de la coupe du monde de football en 2012, ou encore les « Zozolympik » l’année dernière, qui était une version décalée des jeux Olympiques de Londres.

« Il faut aussi savoir que la culture du sport a toujours été partie prenante de la MCB. Du reste, le groupe a produit d’innombrables sportifs qui ont porté haut le quadricolore, tels que France L’Aiguille et Dany Imbert », ajoute Eddy Joliceour.

Mais il n’y a pas que cela, les employés peuvent pratiquer la Zumba, du Taebo, des Pilates, ou encore de la Self-Defence. Et cette démarche de la MCB ne recherche pas uniquement l’amélioration de la performance et elle rapporte ses fruits.

« C’est pour améliorer la qualité de vie au travail et aussi pour donner un meilleur équilibre à l’employé entre sa vie personnelle et professionnelle. Par exemple, depuis un certain temps, nous avons introduit le ‘Flexitime’ à la MCB sur une base pilote. Cette expérience s’étant avérée concluante, nous l’avons étendu le ‘Flexitime’ à d’autres départements. Le ‘Flexitime’ permet à l’employé de mieux aménager son temps de travail et de venir travailler à des heures où il a le moins de contraintes dans sa vie”, ajoute Eddy Jolicoeur.

Ireland Blyth Limited Performance
Le groupe Ireland Blyth Ltd n’est pas en reste. L’entreprise croit fermement qu’une politique du bien-être au travail a un impact important sur l’efficacité.

« La performance est au cœur des enjeux de nos opérations et cela est indissociable du bien-être des employés. Dans le Logistics, Aviation & Shipping Sector (LAS Sector), en répondant mieux aux attentes des employés, cela a aidé à accroître le sentiment d’appartenance. Par conséquent, cela aide à fidéliser les employés et à attirer les meilleurs candidats au moment du recrutement », confie Hugues Wong, HR Manager, LAS Sector.

La compagnie organise régulièrement des randonnées, des journées sportives et familiales, des tournois de foot, des activités en salle telles que des tournois de dominos. Mais le bien-être sur le lieu de travail n’est pas uniquement synonyme de sorties ou d’activités sportives.

« Chaque année, nous avons des activités spécifiques telles que des sessions de dépistage des maladies non transmissibles pour sensibiliser nos employés », fait ressortir Hugues Wong.
Il y a deux ans, le groupe Ireland Blyth a organisé une semaine « Work-Life Balance ». Tous les employés ont eu l’occasion de participer à l’une des activités ou des causeries qui ont eu lieu sur les différents sites, notamment des causeries par des nutritionnistes, des démonstrations de tai-chi et de yoga, et des séances d’initiation aux bienfaits du rire.






Nathalie Marion Mungur

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Societé Popular Articles

Google+