23 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Saturday, 25 February 2012 12:00

Vie de stars : quand les excès tournent au drame Featured

Rate this item
(0 votes)
La célébrité fait rêver, mais les conséquences d’une grande exposition peuvent être désastreuses. La mort de Whitney Houston, tout comme celle d’Amy Winehouse et de Kurt Cobain montrent les écueils de la vie d’artiste où drogue, alcool et médicaments sont souvent omniprésents et constituent des mélanges mortels...
L’une des plus belles voix de la chanson américaine s’est éteinte le samedi 11 février à Los Angeles. Whitney Elizabeth Houston, 48 ans, laisse derrière elle une carrière marquante aux chiffres vertigineux: 170 millions d’albums vendus en 25 ans, 26 American Music Awards, six Grammy Awards... mais malgré cette carrière fleurissante, elle n’a pas échappé à l’enfer de la drogue.

Née en 1963, elle chante dès son adolescence comme choriste auprès d’artistes comme Chaka Khan et Lou Rawls. À 20 ans, elle signe son premier contrat avec la maison de disques Arista. Le succès viendra à partir de 1987 avec le single « I Wanna Dance With Somebody » et se prolongera au début des années 90. En 1992, la chanteuse se transforme en actrice dans le film « Body­guard », aux côtés de Kevin Costner. Entre 1990 et 1998, la diva ne sort aucun album. Et à partir des années 2000, celle-ci va sombrer peu à peu dans drogue et ses ravages. Consommatrice de cocaïne et de marijuana, elle suit plusieurs cures de désintoxication.

Les journaux people se régalent de ses frasques. Whitney Houston divorce de son mari Bobby Brown en 2006, qui a déjà eu affaire à la justice pour violences, alcool au volant et consommation de drogue. L’année suivante, la chanteuse, endettée, est contrainte par la justice de vendre des biens person­nels. Peu à peu remplacée par des plus jeunes, Whitney Houston sort un dernier album en 2010. La tournée mondiale pour en faire sa promotion sera interrompue la même année pour des problèmes de santé. Elle a été retrouvée sans vie dans sa baignoire. Les causes de  sa mort restent encore floues, toutefois il semblerait que c’est un mélange de médicaments et d’alcool qui s’est avéré mortel pour la diva.

Michael Jackson – La mort d'un roi

Michael Joseph Jackson est décédé le 25 juin 2009 à Los Angeles. Ce chanteur, danseur chorégraphe, auteur-compositeur-interprète, acteur et réalisateur afro américain, est reconnu par le Livre Guinness des records comme étant l’artiste le plus couronné de succès de tous les temps.

Septième d'une famille de neuf enfants, il chante avec ses frères dès l'âge de six ans et débute une carrière professionnelle à l'âge de 11 ans au sein des Jackson Five, groupe formé avec ses frères aînés. Tout en restant membre du groupe, il entame en 1971 une carrière solo. De ses sept albums solo parus de son vivant, les sept figurent parmi les plus vendus au monde. Surnommé « The King of Pop », Michael Jackson a battu nombre de records de l'industrie du disque. L’artiste était toutefois accro aux médicaments. L’année précédant son décès, le chanteur de « Thriller » dépensait plus de Rs 100 000 par mois en comprimés et autres antidépresseurs.

Angoissé, triste, Michael Jackson se réfugiait dans les médicaments et gobait les cachets comme certains dégustent des bonbons. Pour pouvoir acheter ses médicaments, l’inventeur du « Moonwalk » utilisait différents stratagèmes. Certaines ordonnances étaient au nom d’Omar Adams, une personne inventée de toute pièce. D’autres étaient au nom de ses nurses et autres employés. Mais tous ces médicaments étaient payés par la star. Selon le tabloïd The Sun, le chanteur mélangeait les produits. Michael Jackson associait plusieurs médicaments: un dangereux cocktail de Vicodin (un anti-douleur), un décontractant musculaire le Soma, mais aussi du Zanax, du Zoloft et du Paxil (des antidépresseurs) et du Priolosec. Michael Jackson est mort par « homicide accidentel » lié à une overdose de médicaments.

Amy Winehouse – No Rehab

La chanteuse britannique Amy Winehouse a été retrouvée morte le samedi 23 juillet 2011 dans son appartement londonien, à l’âge de 27 ans, après une carrière météorique minée par des problèmes de drogue et d’alcool. L’enquête a confirmé l’hypothèse d’un choc consécutif à un « stop and go », c’est-à-dire une consommation abusive d’alcool après une période d’abstinence. Née le 14 septembre 1983 d’un père chauffeur de taxi et d’une mère pharmacienne, Amy a grandi dans le nord de Londres dans une famille juive où le jazz est roi.

À 20 ans à peine, elle publie son premier album, « Franck ». Les Britanniques tombent sous le charme de sa voix grave et troublante. Une carrière prometteuse se dessine, mais Amy Winehouse s’affiche très vite comme un enfant terrible de la soul. Sur scène et dans les émissions de télévision dont elle est l’invitée, elle apparaît régulièrement trop ivre pour chanter. En 2006, ses managers lui suggèrent d’entrer en cure de désintoxication. Elle les renvoie et, provocatrice, fait de leurs supplications une chanson : « Rehab ». Le titre devient un tube planétaire. Mais la descente aux enfers a commencé.

Les tabloïds le montrent régulièrement amaigrie, ivre ou sous l’effet des drogues, traquant les épisodes chaotiques de sa relation avec son mauvais garçon de mari Blake Fielder-Civil. Ses apparitions sur scène sont hasardeuses, ou parfois purement et simplement annulées. Après des mois d’errance, Amy Winehouse avait tenté de refaire surface en 2011, où son nom était à l’affiche de plusieurs festivals européens. Trop ivre pour chanter, elle avait été huée lors sa première apparition à Belgrade et avait dû annuler l’ensemble de la tournée.

Jimi Hendrix – Meurtre ou pas ?

James Marshall Hendrix est mort le 18 septembre 1970 à Londres. Connu sous le nom de Jimi Hendrix, il était un guitariste, auteur-compositeur et chanteur américain, fondateur du célèbre groupe anglo-américain The Jimi Hendrix Experience. .
Il est considéré comme l’un des musiciens les plus novateurs du XXe siècle, notamment en raison de son approche révolutionnaire de la guitare électrique et des techniques d’enregistrement en studio. Hendrix avait la particularité d’être un guitariste gaucher, mais de jouer sur une guitare de droitier, après avoir remonté ses cordes conformément à cette inversion. Son influence dépasse largement le cadre de la musique rock : la plupart des styles musicaux qui se développèrent dans les années 1970 reprirent certains éléments de sa musique ; Miles Davis, notamment, joua ainsi un jazz électrique très marqué par le guitariste. Hendrix est largement connu et associé à l’utilisation des hallucinogènes, notamment le LSD. Cependant, sa consommation d’hallucinogène ne commença qu’après sa rencontre avec Linda Keith. Jusqu’alors il n’avait que fumé de la marijuana et bu de l’alcool.

Les amphétamines sont également enregistrées comme étant utilisées par Hendrix lors de tournées. Sa consommation n’était toutefois pas associée à un quelconque mysticisme, mais plutôt à un simple amusement. Le 18 septembre 1970, Hendrix est retrouvé mort au Samarkand Hotel. Les circonstances exactes de sa mort sont incertaines, mais il est probablement mort étouffé par son vomi, consécutivement à un abus de barbituriques (Vesparax) lié à une prise d’alcool. Néanmoins, James Tappy Wright, son ancien assistant, affirme en 2009 qu’Hendrix aurait été assassiné par son manager Michael Jeffery en lui faisant ingurgiter de force des pilules et de l’alcool.

Kurt Cobain Au Nirvana
Né en février 1967, Kurt Donald Cobain traverse une enfance typique de l'américain moyen. En 1985, Kurt abandonne le lycée deux semaines avant d’obtenir son Bac, du coup sa mère le vire de la maison. Fumeur de marijuana, il s’essaie à moult petits boulots sous payés et joue dans ses premiers groupes.

C'est en 1987 que commence sa vraie aventure musicale, lorsqu'il fonde Nirvana avec le batteur Aaron Brikhard et Krist Novoselic. Son charisme et sa position de chanteur en feront très vite le leader naturel. Après quelques démons et de nombreux concerts, ils enregistrent leur premier album, « Bleach » en 1989. Cet album connaît un franc succès dans le milieu, et Nirvana commence à se faire un nom sur la scène grunge balbutiante. Empêtré dans un mal-être qui le ronge depuis l’enfance, il ne parvient plus à faire face. En juillet 1993 il gratifie ses fans d’une overdose en plein concert au New Music Seminar de New York. L’année suivante il tente plusieurs fois de mettre fin à ses jours, sa femme le sauve de justesse et le contraint à suivre des cures de désintoxication. Le 8 avril 1994, son corps est retrouvé sans vie dans sa villa de Seattle, le chanteur bourré d’héroïne se serait tiré une balle dans la tête.

Jim Morrison – Par la petite porte

James Douglas Morrison est né en Floride. En 1964, Jim va étudier le théâtre et le cinéma à UCLA, sur la côte ouest. Il fonde « The Doors » en 1965 avec Ray Manzarek, Robbie Krieger et John Densmore. Le nom vient d'un livre d'Aldous Huxley, « The Doors of Perception ». Le succès est rapide et Jim devient une icône. Les chansons sont écrites à partir des poèmes du chanteur et leur premier album, « The Doors », sort en 1967. Le succès du groupe est mondial et ils signent quelques succès éternels comme « Break on through (to the other sight) » ou « Light my fire ». Jim Morrison vit dans l'excès. Il se drogue, détruit du matériel sous l'emprise de l'alcool et prend des poses suggestives sur scène. En 1971, après de multiples arrestations et le sixième album des Doors, Jim part s'installer à Paris avec sa femme, Pamela. Tous deux continuent de se droguer. Le 3 juillet 1971, il est retrouvé mort dans sa baignoire, a priori d'une crise cardiaque. Il avait vingt-sept ans.

Ce qu'ils en pensent
Alain Ramanisum : « Pas besoin de telles choses »

Alain Ramansium n’y va pas de main morte. Les artistes n’ont pas besoin d’avoir recours à des produits illicites pour se produire sur scène ou gérer leur vie de star. « Cela dépend de chacun et de sa bonne voie. C’est vrai que ces stars font face à une pression quotidienne, mais je ne crois pas que le fait de mettre des substances nocives dans le corps aide. On n’a pas besoin de telles choses pour vivre sa musique ».

Lindsy Bacbotte : « Nous n’avons pas le droit de juger »

Pour l’interprète de « l’Amour en abondance », les stars internatio­nales sont des produits et trouvent une échappatoire à travers les produits illicites. « La pression à laquelle font face ces stars est énorme. Ils n’ont plus vie. Ils sont tout le temps pourchassés par la presse, les fans... Et je pense qu’ils sont en position de faiblesse et ne peuvent pas résister à la tentation. Nous n’avons pas le droit les juger. Le décès de ces artistes connus est un signal fort à tous ceux qui sont obnubilés par ce monde de vedettariat. Il faut savoir où mettre les pieds et savoir garder la tête sur les épaules ».

Désiré François : « Personne n’est à l’abri »
Pour le chanteur principal du groupe Cassiya, la drogue est partout et personne n’est à l’abri, même les artistes locaux. « Nous ne pouvons pas dire que les artistes locaux ne font pas face à une pression. Peut-être qu’elle n’est pas de la même envergure mais il y a aussi une pression, mais ce n’est pas une raison de se laisser gagner par ses fléaux. Il faut savoir résister à la tentation. Personne n’est à l’abri, surtout nos artistes locaux, car la drogue fait un ravage à Maurice »

Serge Lebrasse : « Le monde de la musique est de plus en plus exigeant »
Serge Lebrasse constate que le monde de la musique a changé considéra­blement et pour faire face à cette évolution, les artistes essayent de s’adapter et certain n’arrivent pas à gérer la pression. « Même la façon de se tenir sur scène à changer. Tino Rossi se mettait debout devant un micro, aujourd’hui il faut bouger, habiter la scène. Et le monde de la musique est de plus en plus exigeant et pour arriver à répondre aux attentes des fans et de son entourage, ces stars se laissent tenter. Ils n’arrivent pas à gérer leur vie et c’est dommage ».

Sangeeta Deerpaul : « Ces artistes cachent leur vrai visage »
Pour la chanteuse orientale, les artistes interna­tionaux, ne reflète pas le monde réel. « L’image qu’ils projettent n’est pas vraie. Ils font croire à une vie remplie d’amour, mais ce n’est pas toujours le cas. En réalité, je pense qu’ils sont malheureux et n’arrivent à gérer leur vie convenablement ».

Shweta Baboolall : « Ils n’arrivent pas à gérer leur vie personnelle »
La chanteuse d’avis que c’est le monde qui entoure ses stars qui les amène a de telles folies. « Ce sont peut-être des stars mais ce sont également des êtres humains et ont une vie personnelle. Et souvent, on aperçoit qu’ils n’arrivent pas à gérer leurs vies personnelles et tombent dans la dépression. Aussi, ils sont constamment harcelés et tout cela peut les amener à sombrer dans le désespoir et cherchent refuge autrement ».





Le Defi Plus

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Societé Popular Articles

Google+