22 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 08 December 2012 12:00

Négligence médicale alléguée – L’État et le ministère de la Santé poursuivis

Rate this item
(1 Vote)
La famille Bergue poursuit l’État et le ministère de la Santé pour négligence médicale. La famille Bergue poursuit l’État et le ministère de la Santé pour négligence médicale.
Hervé Bergue, un ancien DHT, est retrouvé mort, le 10 novembre 2010, à l’hôpital Jeetoo, Port-Louis. Il s’y était rendu pour des douleurs au ventre. Sa famille réclame des réparations à l’État et au ministère de la Santé pour négligence médicale alléguée.
Marie Jacqueline Edwige Myrna Lingel-Roy, ex-épouse de Louis Daniel Hervé Bergue, un ‘ex-Deputy Head Teacher’ (DHT), et ses deux enfants, Marianne Françoise Wendy Annabelle et Jean Maurice Chris Hervé Bergue, sont révoltés par les circonstances selon lesquelles Hervé Bergue est décédé. Ils évoquent une négligence de la part des préposés du ministère de la Santé pour n’avoir pas fourni les soins adéquats à Hervé Bergue. Deux ans après, son ex-épouse et ses deux enfants contre-attaquent.

Par le biais de leur avoué, Me Preetam Dhuncoowar Lallah, ils ont logé une plainte au civil contre l’État et le minis­tère de la Santé pour leur réclamer des dommages de Rs 25 millions. L’affaire sera appelée le 7 février 2013 pour la seconde fois devant la Cour suprême. Les plaignants sont défendus par Mes Reza Uteem et Juneid Kodabux.
Malgré leur divorce qui remonte au 18 mai 2001, Myrna Lingel-Roy et Hervé Bergue ont entretenu de bonnes relations. De ce mariage, sont nés deux enfants, Marianne Françoise Wendy Annabelle et Jean Maurice Chris Hervé Bergue.

Le 9 novembre 2010, relate l’ex-épouse, Hervé Bergue souffrait d’atroces douleurs au ventre. À 19 heures, son voisin l’a conduit à l’hôpital Jeetoo. Selon  Myrna Lingel-Roy, à 19h51, elle a contacté Hervé Bergue pour prendre de ses nouvelles. Il lui aurait alors dit qu’on lui aurait fait une injection et qu’on lui aurait donné un médicament. On lui aurait ensuite conseillé de patienter 30 minutes dans la salle d’attente des urgences.

21h30, selon Myrna Lingel-Roy, elle l’a appelé de nouveau. Celui-ci lui aurait dit qu’on lui avait fait une autre injection et qu’il avait du mal à respirer. Hervé Bergue aurait ajouté qu’on lui avait conseillé cette fois de s’allonger. Il aurait expliqué à son ex-épouse qu’il a également demandé de l’eau à boire à une infirmière. Mais sa demande serait restée vaine.

23h50. Myrna Lingel-Roy téléphone pour la troisième fois à son ex-époux qui lui aurait dit qu’il était toujours aux urgences et qu’on lui avait fait une troisième injection. Il aurait aussi affirmé qu’il avait toujours du mal à respirer. L’ex-épouse ajoute avoir entendu une conversation entre Hervé Bergue et un préposé du ministère de la Santé. Le 10 novembre 2010, à 6h30, elle appelle son ex-époux. C’est le choc. C’est une infirmière qui décroche. Celle-ci l’informe qu’Hervé Bergue a été retrouvé mort sur un banc de l’hôpital. Quelques minutes plus tard, les policiers l’ont appelée pour l’informer du décès de son ex-époux.

Sanctions
Selon Myrna Lingel-Roy, son époux avait été ausculté par trois médecins. Selon l’autopsie effectuée par le chef du département médico-légal, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, Hervé Bergue est décédé à la suite d’un début de péritonite. Le 21 décembre 2010, une enquête a été initiée par le ministère de la Santé, entourant la mort d’Hervé Bergue. Des sanctions ont été prises contre les trois médecins qui l’avaient ausculté le 9 novembre 2010.

Pour les plaignants, il y a eu faute et négligence de la part des préposés du ministère de la Santé. En outre, les deux enfants du défunt soutiennent qu’ils sont très affectés depuis la disparition de leur père. Le fils, qui fait des études supérieures à l’université de Maurice, a échoué à un de ses examens. Pour ces raisons, les plaignants réclament conjointement Rs 25 millions à l’État et au ministère de la Santé.

Le Defi Plus

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Tribunaux Popular Articles

  • Accident de Sorèze : Une passagère réclame Rs 5 M à la CNT et à la Sicom
    Accident de Sorèze : Une passagère réclame Rs 5 M à la CNT et à la Sicom Un an après l'accident de Sorèze, le 3 mai 2013 et qui a causé la mort de 10 passagers d’un…
    Written on Saturday, 22 November 2014 10:30 in Tribunaux Read 30 times Read more...
  • Manquement à la sécurité de ses employés : Amende de Rs 1 000 pour un entrepreneur
    Manquement à la sécurité de ses employés : Amende de Rs 1 000 pour un entrepreneur Raj (prénom fictif) a écopé d’une amende de Rs 1 000. Cet entrepreneur a été reconnu coupable, par la Cour…
    Written on Saturday, 22 November 2014 10:30 in Tribunaux Read 26 times Read more...