02 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Wednesday, 16 January 2013 12:00

Droit aux policiers de se syndiquer – Hector Tuyau doit s’expliquer Featured

Rate this item
(1 Vote)
Ils sont deux policiers à réclamer le droit  de se syndiquer. Ils sont deux policiers à réclamer le droit de se syndiquer.
L’action initiée par le chef inspecteur Hector Tuyau et le sergent Jaylall Boojhawon contre l’État a été appelée mardi devant le Deputy Master and Registrar de la Cour suprême. Le Parquet a alors soumis une liste de précisions à laquelle devront répondre les deux policiers.
La Fédération de la police se retrouve au centre des débats en marge du litige entourant le droit aux policiers de se syndiquer. Mardi, à l’appel de l’affaire opposant le chef inspecteur Hector Tuyau et le sergent Jaylall Boojhawon à l’État, la Senior State Attorney, Me Sureka Angad, a fait parvenir une liste de précisions aux deux policiers. C’était devant Nicholas Ohsan-Bellepeau, Deputy Master and Registrar de la Cour suprême.

Les deux policiers demandent à la Cour suprême de décréter « anticonstitutionnel » l’article 17 de la Police Act de 1974. Ce, puisque cette disposition, régissant les policiers, leur interdit le droit de former un syndicat pour discuter des questions de salaires, de pensions ou encore de leurs conditions de service. Ils ont dirigé leur plainte contre l’État, qui est cité comme défendeur dans l’affaire et contre le Commissaire de Police (CP), codéfendeur.

L’État s’oppose à la requête et a requis mardi des précisions face à la plainte des deux policiers. Me Sureka Angad a énuméré, dans un document, les questions auxquelles l’État et le Commissaire de Police souhaitent être éclairés. L’avouée de l’État se demande comment le fait d’interdire aux policiers de se syndiquer peut les priver de soulever des discussions autour des demandes d’uni­formes, de chaussures, des chaussettes, d’imperméables, de casquettes et autres commodités de base.

L’avouée se demande aussi comment cela peut priver les policiers de remettre en question les procédures pour les exercices de promotion et le fait de se faire représenter par un avocat de leur choix, lorsqu’ils sont convoqués devant un comité disciplinaire. Elle se demande si les deux policiers sont au courant qu’il y a la Fédération de la police et demande, par la même occasion, s’ils sont au courant du rôle de cette fédération.

L’affaire a été ajournée au 7 février pour permettre aux deux policiers de répondre aux précisions requises par le défendeur. Hector Tuyau et Jaylall Boojhawon ont retenu les services de Mes Rama Valayden, Neelkanth Dulloo et l’avoué Kaviraj Bokhoree.



Last modified on Wednesday, 16 January 2013 10:58
Kursley Thanay

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Tribunaux Popular Articles

Google+