25 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Saturday, 19 January 2013 12:00

Dommages subis après des travaux d’excavation – Un médecin poursuit la Wastewater Management Authority

Rate this item
(0 votes)
Il est très remonté contre la Wastewater Management Au­tho­rity (WMA).
Dans une plainte rédigée par l’avoué Me Rajendra Appa Jala, le Dr Ramborum, un habitant de Rose-Hill, a logé des poursuites civiles contre la Wastewater Management Authority (WMA) devant la Cour intermédiaire. Il réclame à la WMA des dom­mages de Rs 500 000. Le procès sera appelé, pour la pre­mière fois, devant cette instance judiciaire, le 30 janvier 2013.

Selon le Dr Deep Prakash Ramborum, il est propriétaire d’une maison située au No 4 de la rue Coriolis, Rose-Hill. « De janvier à février 2010, la Wastewater Management Authority a effectué des travaux d’excavation près de ma résidence causant des dommages conséquents à mon mur de pierre », relate le médecin dans sa plainte. À la suite de ces dommages qu’a subis le mur, le Dr Deep Prakash Ramborun évoque qu’il a déposé une plainte à la police à cet effet.

Pour le médecin, la Wastewater Management Authority n’a pas pris les précautions nécessaires durant les travaux d’excavation pour éviter que des dommages ne soient causés à son mur de pierre. Il soutient que le mur a dû être démoli par la suite.

Il affirme aussi que la WMA lui doit la somme de Rs 350 000 qui représente les frais pour la construction d’un nouveau mur. Il précise avoir réclamé cette somme à l'amiable à la WMA. Mais sa demande est restée vaine. Pour ces raisons, il lui réclame des dommages de Rs 500 000.




Last modified on Sunday, 20 January 2013 07:44
Le Defi Plus

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Tribunaux Popular Articles

Google+