05 March 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Patrick Hilbert

Patrick Hilbert

Un nouveau dossier est dans le viseur des autorités. Cette fois-ci, il s’agit du Batagalle Dam. Le ministère de la Bonne gouver­nance, dirigé par Roshi Bhadain, enquête sur ce dossier en collaboration avec d’autres ministères.
Le gouvernement souhaite mettre fin au périple de l’ensemble des squatteurs du pays. Et il commence par Port-Louis. Le comité interministériel, mis sur pied pour régler la situation irrégulière de plusieurs centaines de familles à travers l’île, s’est rencontré pour la première fois mercredi. Dans la capitale, 332 familles squattent des terres de l’État sur 10 sites, dont Tranquebar, Vallée-Pitot, Camp-Yoloff et Vallée-des-Prêtres.
Grâce à un accord avec Dufry, principal fournisseur en produits de luxe de Mauritius Duty Free Paradise, une compagnie suisse avec comme principale actionnaire Nandanee Soornack a pu empocher Rs 100 millions de commissions en un peu plus de trois ans.
Le projet de ville satellite à Highlands refait surface dans sa forme initiale. Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a laissé entendre, en réponse à une question parlementaire du député MMM, Reza Uteem, que c’est la première mouture du projet qui est d’actualité et pas celle du gouvernement travailliste.
Ivan Collendavelloo veut recommander au Conseil des ministres la mise au placard du projet CT Power. Une enquête est en cours sur des allégations de corruption sur ce dossier. Les énergies renouvelables seront encouragées pour la production d’électricité.
Le sort de la Banque de Développement de Maurice (DBM) est très incertain. C’est ce qu’a laissé entendre le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo. Lourdement endettée, cette banque, appartenant à l’Etat mauricien, fait des pertes, révèle-t-il.
D’ici à 2018, Maurice devrait être en mesure de proposer son premier hôtel 7-étoiles. Dans le cadre de ce projet, le promoteur, Jumeirah International LLC, une compagnie de Dubaï, est prête à injecter Rs 4,1 milliards.
Un avion est en manœuvre d’atterrissage. Si son pilote est aveuglé par un laser, c’est le crash ! Ce scenario catastrophique pourrait se jouer à l’aéroport de Plaisance à tout quel moment. C’est la raison pour laquelle, le directeur de l’Aviation civile tire la sonnette d’alarme.
À chaque grosse averse, des habitants de plusieurs régions de Camp Carol, Grand-Baie et de Pereybère ont les pieds dans l’eau, même s’ils n’habitent pas sur le front de mer.
Ram Seegobin, observateur politique et membre de Lalit, commente l’affaire Ramgoolam et souhaite des amendements à la loi sur le financement politique. Pour l’heure, il constate que le nouveau gouvernement fait des efforts.
Page 1 of 152