31 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 25 September 2012 10:57

Affaire de sorcellerie – Pitchee et Nunkoo coupables du meurtre de Sumangal Jalim Featured

Rate this item
(3 votes)
La sentence sera prononcée à une date ultérieure. La sentence sera prononcée à une date ultérieure.
Jean Clifford Pitchee, 30 ans, et sa concubine Ludmila Maria Nunkoo, 33 ans, ont été déclarés coupables aux Assises lundi.
Ils étaient impliqués dans le meurtre de Sumangal Jalim en mars 2007 à Rose-Belle. Une histoire de sorcellerie est à l’origine du crime. Le couple a sacrifié la victime pour offrir son sang à la déesse Kali.

Sumangal Jalim, un habitant de Grand-Port de 37 ans, était l’ex-amant de Ludmila Maria Nunkoo. Il avait été porté manquant au poste de police de Nouvelle-France le 9 mars 2007. 22 jours après sa disparition, le couple s’était constitué prisonnier à la Major Crimes Investigation Team (MCIT) et les restes de Jalim ont été retrouvés dans une rivière à Rose-Belle.

L’inspecteur Goolap, affecté auparavant à la MCIT, a donné lecture des aveux de l’accusé Jean Clifford Pitchee à la police, lundi en cour d’assises. L’officier a expliqué que l’accusé avait, dans un premier temps, raconté avoir surpris la victime alors qu’elle tenter de déshabiller sa concubine Ludmila Maria Nunkhoo. Il s’est ensuite ravisé.

Dans sa version corrigée, il raconte qu’il rêvait d’une vie rangée avec une belle maison et tout le reste. Il a rencontré Ludmila Nunkoo à l’usine où ils travaillaient tous les deux et ils sont devenus amants. Par la suite, ils ont loué une maison à Rose-Belle.

Sa concubine lui aurait raconté que « la déesse Kali lui est apparue en rêve et lui a promis une vie meilleure en échange d’un sacrifice humain ». Elle aurait songé à son ancien amant, Sumangal Jalim, qui était toujours en contact avec elle. Le jeune couple a alors décidé de le sacrifier.

Du sang
Ludmila a fixé un rendez-vous avec Sumangal Jalim à son domicile. À l’heure prévue, Jean Clifford Pitchee l’attendait et à son arrivée, il lui a asséné plusieurs coups à l’aide d’un gourdin. « Radio ti pe joué fort pou ki voisins pas tendé. Li finn tomb lors ledo ek mo couver so la tet avek enn sac ».

Après cela, Jean Clifford Pitchee aurait tranché la gorge de Jalim avec un couteau acheté pour l’occasion. Il aurait recueilli un peu de son sang dans une chopine et se serait rendu au pied de la Grand-croix au cimetière d’Union-Park pour une prière. Le sang aurait été versé ensuite au pied d’une statuette de la déesse Kali à Médine.

De retour à leur domicile, Ludmila Maria Nunkoo et lui-même s’affairent à se débarrasser du cadavre. Le corps de Jalim est brûlé sous des fagots de bois à l’arrière de la maison. Jean Clifford Pitchee placera les os et le crâne du défunt dans un carton et balancera le tout dans la rivière Astrea à Rose-Belle.

Jean Clifford Pitchee répond d’une accusation de meurtre sans préméditation tandis que Ludmila Nunkoo est accusée de complicité dans cette affaire. Le juge Prithviraj Fekna prononcera la sentence à une date ultérieure. Les deux accusés ont réclamé l’indulgence de la Cour, vu que leur fils, qui aura bientôt 5 ans, vit en prison avec sa mère.




Kursley Thanay

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Actualités Popular Articles

Google+