01 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Friday, 14 December 2012 09:00

Villageoises – Nouveau décompte réclamé à Tyack

Rate this item
(0 votes)
Les contestations pour les résultats des élections villageoises sont nombreuses. Les contestations pour les résultats des élections villageoises sont nombreuses.
Classé dixième lors des élections villageoises à Tyack, Ramiah Narrayya a juré un affidavit en Cour suprême. Il demande un nouveau décompte des voix en avançant que le neuvième candidat élu a obtenu six voix de plus que lui.
Les élections dans le village de Tyack sont contestées devant la Cour suprême. Ramiah Narrayya, candidat déchu aux villageoises du 2 décembre, a juré un affidavit jeudi. Il demande au Master and Registrar de prendre possession des 2 122 bulletins de vote afin de procéder à un nouveau décompte. L’affaire sera entendue lundi.

Ramiah Narrayya fait valoir, dans son affidavit, qu’il s’est porté candidat avec huit autres personnes aux villageoises du 2 décembre. Il s’était présenté sous la bannière d’un groupe qui se fait appeler « Groupe Activistes de Tyack ». Le parti a pour emblème un télescope.

Il soutient que le neuvième candidat élu, Zamir-UD-Din Bodneea, du Groupement pour le Développement Social de Tyack, a recueilli 638 voix. Lui en a recueilli 632. Ramiah Narrayya n’est pas satisfait du décompte tenu le 3 décembre. Il avance que les résultats partiels sur 1 000 bulletins de vote dépouillés lui donnaient un avantage de 118 voix sur le candidat Zamir-UD-Din Bodneea, qui totalisait alors 198 voix.

 Or, soutient Ramiah Narrayya, le jour du décompte, ils ont contesté les résultats. Cependant, allègue-t-il, leur demande n’a pas été prise en considération par le Returning Officer, Navindra Luckwa. Il s’est rendu ensuite à la Commission électorale pour déposer une plainte.

C’est là qu’il a été informé qu’il doit avoir recours à la Cour suprême pour contester les élections à Tyack. Ramiah Narrayya a retenu les services de l’avoué Pazhany Rangasamy et l’avocat Bala Padiachy.

Lallmatie : verdict attendu
La Cour suprême fera connaître ce vendredi le verdict sur la motion du Commissaire électoral pour un nouveau décompte des voix à Lallmatie. Le Commissaire électoral a demandé au Master and Registrar de prendre possession des documents et bulletins de vote des élections villageoises à Lallmatie, en vue d’un nouveau décompte avant le 14 décembre. Ce sont 4 185 bulletins qui doivent être recomptés en cas de verdict favorable.

Grand-Sable – Polémique autour d’un siège déclaré vacant
Deepak Purgass, receveur de bus de Grand-Sable, a entamé jeudi une demande d’injonction devant le juge des référés de la Cour suprême. L’homme fait valoir qu’il a été élu le 2 décembre pour servir comme conseiller du village de Grand-Sable. Il est sorti huitième avec un total de 315 voix. Il s’était présenté sous la bannière de l’Alliance de Grand-Sable et Petit-Sable. Son emblème est un sifflet.

Le 3 décembre, il reçoit une lettre du conseil de district de Grand-Port pour la prestation de serment prévue le 7 décembre. Après avoir fêté la victoire le 4 décembre, Deepak Purgass prend quelques jours de congé en attendant de prêter serment. Il coupe tout contact pour se retrouver en famille.

Le 7 décembre, en se rendant au conseil de district de Grand-Port, il aperçoit une notice lui informant que son siège a été déclaré vacant. « Choqué », il apprendra plus tard qu’une pétition a été logée contre lui par les membres de son parti pour dire qu’il n’appartient plus à leur alliance.

Il demande donc à la Cour suprême d’intervenir pour interdire à un autre candidat de prendre sa place. Deepak Purgass a retenu les services de Me Anju Ghose. L’affaire sera entendu ce vendredi.



Last modified on Friday, 14 December 2012 09:53
Kursley Thanay

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Actualités

Actualités Popular Articles

Google+