25 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Thursday, 10 January 2013 10:00

Le soir de la St-Sylvestre – Pétarades à l’hôpital SSR Featured

Rate this item
(4 votes)
Des traces de pétarades dans le couloir de l’hôpital. Des traces de pétarades dans le couloir de l’hôpital.
Du jamais-vu ! Il y a eu des pétarades dans le couloir de l’hôpital SSR, Pamplemousses. C’était dans la soirée du 31 décembre. Des sanctions sont à prévoir.
Certains membres du personnel hospitalier ont-ils voulu fêter le Nouvel An à l’hôpital SSR le 31 décembre dernier ? En tout cas, c’est ce qu’aurait concédé un vigile aux proches d’un patient décédé ce soir-là. Qui plus est, c’est à quelques mètres des salles où sont admis des patients nécessitant des soins sensibles (maternité, unité cardiaque et soins intensifs) que ces pétards ont été tirés.

Or, les règlements sont très stricts en ce qu’il s’agit de préserver le silence dans l’enceinte d’un hôpital. D’où l’inscription « Silence please ! » qui est affichée un peu partout dans un établissement hospitalier. D’ailleurs, il est interdit de klaxonner aux alentours d’un hôpital. Cela, dans le but de ne pas incommoder les patients qui y sont admis.

Kunal A. s’était rendu à l’hôpital SSR dans la nuit où Maurice passait de 2012 à 2013. Il est arrivé vers 00h 15. « Mes proches et moi sommes rendus à l’hôpital, suite au décès de mon oncle. Il était admis à la salle 0-4 pour cause de complications. Nous étions très surpris de constater qu’il y avait un grand désordre sur le sol, dans le couloir menant aux salles. Nous avons alors interrogé le vigile sur place. Dans un premier temps, il a déclaré qu’il ignorait qui avait tiré ces pétards. Sur notre insistance, il a finalement admis que c’étaient les membres du personnel qui l’avaient fait », relate ce jeune homme de 27 ans.

Kunal concède que ses proches et lui ont haussé le ton, jugeant inacceptable que des pétards soient tirés dans le couloir d’un hôpital. «Il ne faut pas occulter le fait que ce sont des patients atteints de  troubles cardiaques qui sont admis dans certaines salles de ce couloir, où se trouve d’ailleurs la Cardiac Unit. Ils avaient besoin de repos, mais ont été incommodés par le bruit des pétarades. Sans compter qu’ils ont dû être gênés par la fumée », commente-t-il.     

Devant la colère des proches du défunt, le vigile a alerté des policiers.  «L’ironie est qu’il nous demandait de ne pas faire de bruit. Pourquoi n’a-t-il pas empêché le personnel concerné de tirer les pétards ? Quant à un médecin, il s’est contenté de nous dire de protester auprès de l’administration de l’hôpital. Il aurait pu lui-même le faire s’il avait à cœur l’intérêt de ses patients », peste Kunal.

Au ministère de la Santé, cet incident est pris très au sérieux. Une enquête a été initiée et des sanctions sont à prévoir s’il est établi que ce sont les membres du personnel qui en sont les auteurs.




Radha Rengasamy-Jean Louis

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Actualités Popular Articles

Google+