02 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Wednesday, 23 January 2013 06:00

Au jardin de la Compagnie – La grève de la faim a pris fin

Rate this item
(1 Vote)
Asha Rampadaruth aux côtés de son fils. Asha Rampadaruth aux côtés de son fils.
C’est à 12h10, mardi, qu'Asha Rampadaruth et le syndicaliste Jack Bizlall ont mis fin à leur grève de la faim, en prenant un biscuit et un jus de fruit. Cela fait suite à un accord signé quelques minutes plus tôt au ministère des Affaires étrangères.
C’est le dénouement d'une âpre lutte. Jack Bizall se battait depuis 18 mois pour qu’Asha Rampadaruth retrouve son emploi au sein de la State Bank of Mauritius qui l'avait licenciée. A défaut d’être réintégrée, elle part avec une compensation de Rs 2,4 millions et la promesse d’un emploi alternatif.

 À 11 heures, les avocats Mes Dev Ramano et Sanjay Buckhorry, qui représentaient respectivement les intérêts d’Asha Rampadaruth et de la State Bank, peaufinaient encore les termes de cet accord.
C’est finalement à 11h45 qu’ils ont donné leur feu vert et le ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell et Asha Rampadaruth ont apposé leurs signatures sur le document. Officiellement, la grève a pris fin.

Dans une déclaration à la presse, le ministre Boolell a remercié l’effort collectif de la State Bank, des syndicalistes et de leurs avocats pour aboutir à cet accord. Il a eu un mot spécial pour le syndicaliste Jack Bizlall et a loué le Premier ministre qui a accepté qu’il y ait une médiation pour régler ce conflit industriel. Il estime qu’Asha Rampadaruth «mérite amplement ce qu’elle a reçu».

De son côté, Jack Bizlall a remercié les syndicalistes Jane Ragoo, Reeaz Chuttoo, Rashid Imrith, Rehana Ameer, Venou Ramsamy et l’avocat Dev Ramano qui ont été « la cheville ouvrière de cet accord».
Il a dit sa satisfaction que le kiosque du jardin de la Compagnie soit redevenu un lieu de revendication populaire et de contestation. «Je vais écrire à la mairie de Port-Louis pour que la place des Droits de l’homme, située dans l’enceinte municipale, soit transférée à cet endroit.

« Pour moi, cependant, cette victoire a un goût amer. Je regrette que certains syndicalistes ne se soient pas rendus au jardin de la Compagnie pour soutenir Asha Rampadaruth. Je regrette « ce sentiment divisionniste» et en appelle à la cohésion syndicale pour faire face aux propositions d’amendement de l’Employment Relations Act et de l’Employment Rights Act. Il plaide également pour un amendement de la loi sur le comité disciplinaire.



Last modified on Wednesday, 23 January 2013 06:45
Mario Boutia

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Actualités

Actualités Popular Articles

Google+