19 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Thursday, 24 January 2013 10:30

Solidarité unanime après l’annonce publique de la maladie de Bérenger

Rate this item
(2 votes)
Réactions de compassion vis-à-vis de Paul Bérenger. Ils peuvent être adversaires en politique, mais l’annonce de la maladie du leader de l’Opposition a fait baisser temporairement les armes.
Navin Ramgoolam : « Dès que j’ai appris la nouvelle, j’ai téléphoné à Paul Bérenger. Je suis très attristé et lui ai demandé quels arrangements il fera. Comme il a rendu publique sa maladie, je parlerai à l'ambassadeur mauricien en France, Jacques Chasteau de Balyon, pour que les choses puissent se faire au plus vite. J’espère que le nécessaire pourra être fait dans un délai d’une semaine. Comme leader de l’Opposition et ancien Premier ministre, il est important qu’il ait toutes les facilités. Le principal est qu’il guérisse vite. »

Alan Ganoo, leader adjoint du MMM : « Cela me fait de la peine, surtout dans de telles circonstances. Quand Paul Bérenger nous a annoncé la nouvelle mardi, c’était un tremblement de terre pour nous. C’est la pire nouvelle de l’histoire du MMM. » Alan Ganoo ne veut pas lier ce remplacement temporaire avec la succession au sein du parti : « Tout cela n’a rien à faire avec la succession. La question ne se pose pas. Le MMM est un parti structuré et j’insiste que ce remplacement n’est que temporaire. Je ferai tout ce qu’un leader de l’Opposition doit faire en consultation avec Paul Bérenger. Le travail se fera aussi de manière collégiale avec les autres membres du parti (...) Il est difficile d'être à la place de Paul Bérenger. On ne peut pas remplacer Paul Bérenger. Mais je suis un vieux militant et je ferai de mon mieux. »

Rashid Beebeejaun, Premier ministre par intérim : « Il y a beaucoup d’inquiétude et de tristesse de ma part. Je souhaite que ce ne soit pas grave et qu’il subisse bien le traitement et guérisse vite. »
Anil Bachoo, vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques : « Sincèrement, je prie pour qu’il se rétablisse vite. » Sur Alan Ganoo, qui remplace Paul Bérenger comme chef du MMM et de l’Opposition, Anil Bachoo dit que celui-ci est « un bon ami et également un bon adversaire. Il a siégé à l'Assemblée nationale durant plusieurs années. Je suis sûr qu’il jouera le jeu. »

Patrick Assirvaden, député et président du Parti travailliste (PTr) : « Je suis de tout cœur avec Paul Bérenger. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement. » Et de souligner la bravoure du leader de l’Opposition d’avoir révélé sa maladie au grand public : « Tout le monde n’a pas le même courage et cette audace. Même dans la maladie, c’est quelqu’un d’extrêmement courageux. Le PTr est de tout cœur avec lui. J’espère que ce n’est pas grave pour lui et que tout se passera bien. Je prierai pour lui. Je souhaite qu’il retrouve vite sa forme. »

Sir Anerood Jugnauth, leader du remake 2000 : « J’étais attristé en apprenant la nouvelle, car je pensais que Paul Bérenger était en bonne santé. Cela me rend triste d’autant que c’est une maladie assez grave et qu’il devra se rendre en France pour se faire soigner durant deux ou trois mois. Cela intervient à un moment où nous avons le plus grand besoin de sa présence ici.  Naturellement, c’est la nature et on n’y peut rien. Nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve. Tout ce que je peux faire, c’est de prier pour Paul Bérenger pour qu’il soit vite guéri. Il n’y a pas de raison d’être découragés.

Nous devons être optimistes. Prions pour la guérison de Paul Bérenger afin qu’il retourne vite parmi nous. J’espère que nos prières seront exaucées. »

Pravind Jugnauth, leader du MSM : « Cette nouvelle me rend triste. Je souhaite que le traitement de Paul Bérenger se passe bien. » Pravind Jugnauth « applaudit » Paul Bérenger pour avoir eu le courage de dévoiler publiquement son souci de santé et « d’informer la population ». Le leader orange affirme que le MSM apportera tout son soutien à Alan Ganoo, qui assurera l’intérim au poste de leader de l’Opposition.





Last modified on Thursday, 24 January 2013 11:16
Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Actualités

Actualités Popular Articles

Google+