30 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Wednesday, 30 January 2013 10:00

L’introduction du péage à Maurice – Prem Beeharry : « Les conditions de l’appel d’offres respectées »

Rate this item
(4 votes)
C’est l’Independent Review Panel (IRP) qui sera appelé à trancher dans le litige portant sur le choix du soumissionnaire pour l’introduction du péage à Maurice. Selon Prem Beeharry, le président du Central Procurement Board (CPB), « toutes les procédures ont été respectées ».
Dans cette affaire, le CPB est pointé du doigt devant l’Independent Re­view Panel (IRP), car l’appel du soumis­sion­naire, soit le groupe sud-africain J.V GroupFive-Strabag, conteste le choix final du CPB en faveur de Plan Consortium du tandem français Bouygues/Colas.

Interrogé, Prem Beeharry, le président du CPB, se dit serein : « Un projet Public Private Partnership (PPP) est compliqué et technique. Nous avons dû faire appel à une expertise étrangère, faute d’en avoir chez nous, et tout a été fait selon les procédures et les conditions de l’appel d’offres. S’il y a contestation devant l’IRP, au niveau du CPB, nous sommes confiants. »

Le coût du projet de décongestion est estimé à Rs 30 milliards. Il concerne la région du rond-point de Phoenix à celui de Terre-Rouge, incluant la ‘ring road’, le Harbour Bridge, le pont A1M1, le Terre-Rouge-Verdun Link Road, le Verdun-Trianon Link Road, l’autoroute de Bagatelle et de Valentina, celle du Pont-Fer et Port-Louis et l’autoroute M2 entre Quai D et Terre-Rouge. C’est un projet PPP et le gouvernement mauricien compte le financer à hauteur de 80% et le soumissionnaire à 20%.

 Dans le rapport technique, plusieurs manquements sont notés dans l’offre de Bouygues/Colas, notamment la bretelle à Phoenix qui ne permettrait pas des mouvements de Jumbo pour aller dans le Sud, encore moins pour les piétons. Et comme la région possède un système de tout-à-l’égout, « il sera impossible de construire un passage sous-terrain. » Le Transaction Advisor note d’autres manquements dans les documents soumis par le tandem français.

Manquements
Ce qui est étonnant, c’est que la fermeture de l’appel d’offres international était fixée au 23 octobre 2012 et que la section 23 de la CPB Act stipule qu’elle n’accep­tera aucun amendement aux documents après la clôture : « Withdrawal and modifications of bids : A bidder may modify, substitute or withdraw its bid after submission, where the written notice of the modifica­tion substitution or withdrawal is received by the public body (ndlr : CPB) before the deadline for the submission of bids ».

Or, dans une correspondance datée du 16 novembre 2012, soit plus de trois semaines après la date de fermeture de l’appel d’offres, et portant la signature de K. Dosieah, Acting Secretary du CPB, cette institution écrit à Plan Consortium, qui a son siège à St-Quentin-en-Yvelines, France, pour lui signaler des manquements dans ses documents. Ils sont listés avec des détails techniques et le CPB propose des solutions pour y remédier. « En vue de ces manquements, le CPB propose qu’une considération urgente leur soit donnée», peut-on lire dans la lettre.

« The Plan Consortium may wish to consider the following in arriving at a suitable solution : M1 could be located on overpass over the existing round-abouts at both Phoenix and Dowlut”, conseille le CPB au Consortium français.

Le CPB propose également pour résoudre le problème à Phoenix, que « a centre point interchange could also be considered and in the long term a directional ramp may be required to accommodate the movement and could be included in the design of the M1”  Une autre solution aux ronds-points de Phoenix et Dowlut est de faire “one-way frontage roads to provide access onto the M1 between the two round-abouts”. Deux autres propositions sont encore faites à Bouygues/Colas : “Should you require any further explanation to this request, the CPB will consider clarification queries addressed through the Transaction Advisor”, conclut le CPB.




Last modified on Wednesday, 30 January 2013 08:10
Jean Claude Dedans

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Actualités Popular Articles

Google+