23 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 12 February 2013 11:49

Intoxication à l’école Bambous ‘A’ – Pain, beurre, fromage au menu ce mardi Featured

Rate this item
(2 votes)
Les enfants de l’école primaire Bambous ‘A’ ont droit à un menu spécial à partir de ce mardi. Pain, beurre et fromage leur seront servis. Une petite enquête nous a aussi permis de connaître les noms des traiteurs des 27 écoles ZEP.
Le ministère de l’Éducation veut éviter tout dérapage. Alors que Banquet de l’Océan Ltée avait commencé à livrer les repas à l’école Bambous ‘A’ et  celle de Cascavelle, voilà que le ministère a choisi de suspendre ce contrat. Raison évoquée : le nombre important de contrats obtenus par ce fournisseur.

En effet, Banquet de l’Océan Ltée distribue déjà les repas dans pas moins de trois établissements de la Zone d’Éducation Prioritaire (ZEP) : les écoles R. Espitalier Noël, à cité Mangalkhan,  Barkly et André Bazerque, à Plaisance, Rose-Hill.

Nowshad Chukoury, le directeur, explique avoir participé à un appel d’offres pour décrocher ces contrats. Pour le déjeuner de ce mardi, il avait prévu  au menu du riz, du kalia de poulet et une salade de concombre. Il dit ne pas comprendre la décision des autorités.  Chez Banquet de l’Océan Ltée, le travail commence à 7 heures pour les 65 employés. « Chacun a une tâche précise : découpe des légumes, préparation du matériel, cuisson, entre autres. Tout se fait de manière professionnelle pour éviter toute contamination », assure le directeur.

Après l’incident à l’école Bambous ‘A’, jeudi, Nowshad Chukoury avait rencontré les autorités, samedi, pour revoir le mode de distribution des repas. Au lieu de servir dans des barquettes jetables, désormais, il faut utiliser des assiettes et des couverts en inox.

Pour le directeur de  Banquet de l’Océan Ltée, cette nouvelle mesure ne posait pas de problème, car, dit-il, « il travaille en toute transparence et respecte les normes d’hygiène ». Par ailleurs, la compagnie compte distribuer du matériel scolaire aux enfants de l’école de cité Mangalkhan.

Le MMM demande une surveillance du PMO
La commission éducation du MMM s’interroge sur l’allocation de contrats aux écoles ZEP. Lundi, en conférence de presse, Steven Obeegadoo a affirmé que le ministère « doit assumer la responsabilité du scandale d’intoxication ». « Ce projet a été mal ficelé et sa mise en œuvre faite sans planification. Il aurait fallu assurer la formation des maîtres et des enseignants… » Steven Obeegadoo réclame du bureau du Premier ministre de surveiller ce programme.

Les divers traiteurs
Sur les 27 écoles ZEP, nous apprenons que les écoles de Pointe-aux-Sables, E. Anquetil et de Nicolay ont le même traiteur : Pâtisserie Sam.  Selon Samy Harold, le propriétaire, le projet de servir un repas aux enfants ne date pas d’hier. « J’ai 20 ans d’expérience dans la restauration. Il faut investir dans du matériel spécialisé pour offrir un service impeccable. Il n’y a pas de place à l’amateurisme quand il s’agit de nourrir des enfants… », soutient-il.

Les autres services traiteurs : Mme Marie Michelle Shum Shing (Guy Rozemont G.S.), Mme Saloni Laurent (La Briquetterie G.S.), Sen & Ken Ltd (Résidences Vallijee G.S. et Marcel Cabon G.S.), Mme Doreetha Gooheel (Seeneevassen G.S.), Mme Zareen Kurreembokus (Surtee Soonee G.S.), Kurmally Saoud ((X.C. Barbe G.S.), 3 Epis D’Or Ltée (H. Ramnarain G.S.), Nabies’ Pizza and Catering Service (Jean Eon G.S.), Le Verger Property Ltd (Louis Serge Coutet G.S.), Restaurant du Nord (Pte-aux-Piments G.S.), Mme Naiken (Aimé Césaire G.S. et R. C. Nuckchady G.S.), Noorani Aukauloo (Stanley G.S.), Jean Apollon (Bois-des Amourettes G.S.), Mme Elise Sungeelee (Black-River G.S.), Avinash Event Management (Candos G.S.), Escale Midi Snack (Petite-Rivière G.S.) et Mme Doris Cale (Richelieu G.S.)

Last modified on Tuesday, 12 February 2013 11:50
Annick Daniella Rivet

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Actualités Popular Articles