24 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Tuesday, 12 February 2013 11:45

‘Stop order’ contre Elite Tower – La mairie de Quatre-Bornes pourrait prendre une décision ce mardi Featured

Rate this item
(0 votes)
La marie de la ville des Fleurs pourrait trancher au sujet de l’éventualité d’un ‘stop order’ contre l’Elite Tower de Rakesh Gooljaury. Une rencontre est prévue ce mardi pour en discuter.
La construction de l’Elite Tower pourrait-elle être compromise ? La municipalité de Quatre-Bornes envisage« sérieusement » d’émettre un ‘stop order’ à l’encontre des promoteurs du bâtiment d’Ebène, racheté par la SICOM et qui a soulevé la polémique. La mairie met en avant un manquement concernant le permis de construction, soit une ‘clearance’ de la Trafic Management and Road Safety Unit (TMRSU).

« Les conseillers se réuniront demain (mardi) pour déterminer la marche à suivre. Nous voulons que tout soit fait dans la légalité », explique Dayamantee Meetoo, mairesse de Quatre-Bornes. Elle souligne qu’elle compte également rechercher l’avis des conseils légaux de la municipalité. La mairesse pense-t-elle qu’un ‘stop order’ sera effectivement émis ? Dayamantee Meetoo ne veut pas s’avancer, mais indique, néanmoins que « tel que se présente les choses, il semble que ce sera le cas ».

La question de l’Elite Tower avait été soulevée lors de la dernière réunion du conseil, vendredi, par le conseiller MMM Reza Ghunny. Dans ce dossier, les feux des projecteurs ont été braqués sur Business Parks of Mauritius Ltd (BPML), depuis que le leader du MMM, Alan Ganoo, a, samedi, révélé des extraits du rapport du comité ministériel présidé parAnil Bachoo, mis sur pied en 2010 pour enquêter sur des allégations de mauvaise gestion.

Très critique au sujet de la gestion du management de BPML, ce rapport souligne que « des transactions douteuses ont été effectuées avec la connivence du management de BPML ». Le rapport est aussi très critique envers le Executive Chairman de l’organisme, Dharam Nauga. Il lui est reproché de « n’avoir pas prêté attention aux recommandations du Fact-Finding Committee » et de n’avoir « pas mis en application les politiques nécessaires pour l’amélioration des choses en ce qui concerne les baux ou l’allocation des terres ». « Il a continué avec des processus incongrus et les mauvaises pratiques en cours et les a même exacerbés », souligne le rapport.

Alan Ganoo souligne le « courage » d’Anil Bachoo d’avoir produit un tel rapport. Il ajoute que le vice-Premier ministre a, maintenant, le devoir de le rendre public dans son intégralité.



Last modified on Tuesday, 12 February 2013 11:52
Didier Hortense

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Actualités

Actualités Popular Articles

Google+