21 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Monday, 18 February 2013 10:50

Visite à Agaléga – Les propos d’Aimée « choquent » Featured

Rate this item
(2 votes)
Les propos du ministre Hervé Aimée, au cours d’une visite récente à Agaléga, provoquent ces jours-ci, une polémique au sein de l’Église catholique. Le vicaire général, le père Jean-Maurice Labour, qualifie de « cho­quantes » les propos du ministre. Entre-temps, Arnaud Poulay, porte-parole des habi­tants, réclame des « sanctions sévères ».
Des propos jugés « choquants » envers l’Église catholique. Le ministre Hervé Aimée se retrouve au sein d’une nouvelle controverse. La polémi­que a trait à ce qu’il a dit lors de sa visite à Agaléga dimanche 10 février, au village 25 à l’île du Nord.

Dimanche dernier, le ministre s’est rendu dans l’île. Alors que les habitants s’attendaient à des réponses positives aux trois requêtes spécifiques au gouvernement, ils ont eu droit à des sérieuses récriminations de la part du ministre Hervé Aimée. D’un ton sévère, il aurait reproché aux habitants leur manque de reconnaissance pour ce qu’il a fait pour Agaléga pendant qu’il occupait le poste de président de l’Outer-Islands Development Corporation (OIDC). Cela avant de tenir des propos jugés « insultants » à l’encontre de l’Église catholique. Arnaud Poulay ajoute que « la majorité de la population est catholique et de tels propos ont blessé profondément les habitants, des femmes ont même pleuré ».

À Maurice, le vicaire général, le père Jean-Maurice Labour, responsable du dossier Agaléga à l’évêché, a été mis au courant de l’affaire. Interrogé, il a déclaré « Je trouve choquant qu’un ministre se déplace un dimanche dans une île composée à 90 % de catholiques pour tenir de telles paroles. Surtout une île qui souffre de l’isolement.

C’est un manque de tact de la part du ministre qui est lui-même un catholique. Il ne peut pas ignorer le livre du père Roger Dussercle– Agaléga Petite île, qui parle de 150 ans de présence de l’Église dans l’île ».  Sollicité pour une réaction, le ministre Hervé Aimée a déclaré : « Je n’ai pas l’intention de faire un commentaire pour le moment. Si le besoin se fait sentir. Je ferai alors un point de presse ».



Last modified on Monday, 18 February 2013 11:25
Kursley Thanay

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Actualités

Actualités Popular Articles

Google+