02 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Wednesday, 20 February 2013 06:00

Production d’électricité – Plus de 200 mégawatts d’ici 2022 Featured

Rate this item
(0 votes)
La direction du CEB a voulu rassurer sur l’impact de la centrale à charbon de CT-Power. La direction du CEB a voulu rassurer sur l’impact de la centrale à charbon de CT-Power.
Rs 18 milliards. C’est la somme que compte investir le Central Electricity Board (CEB) au cours des 10 prochaines années. Mardi, en conférence de presse, la direction a présenté l’Integrated Electricity Plan 2013-2022.
«Nous comptons sur les 100 mégawatts de la centrale de CT Power. D’ailleurs, elle fait partie de notre plan », lance Shyam Thannoo, directeur du CEB.  En sus des 100 MW de CT Power, le CEO prévoit deux autres centrales thermiques de 50 MW, pouvant ainsi atteindre les 200 MW d’ici à 2022. Les négociations ont débuté depuis lundi en vue de voir comment ils vont procéder. Le CEB précise que ce projet a été étudié et rien ne sera fait contre les consommateurs.

Le projet de la jetée, dans le cadre du projet de CT Power, sera, selon le CEB, financer par le promoteur de la centrale, ensemble avec d’autres stakeholders. « Nous sommes toujours en négociations pour avoir le financement requis pour la construction de cette jetée, nous attendons la participation des autorités », a déclaré Shamshir Mukoon, ‘Corporate Planning and Research Manager’. Selon lui, la centrale de CT Power tiendra un collecteur qui absorbera les cendres.

En vue de rassurer les Mauriciens, le CEB rappelle que le projet de CT Power a été avalisé à condition que le charbon ne soit pas transporté par camion et que cette jetée limitera les dégâts sur l’environnement. En commentant les centrales à charbon existantes, Shamshir Mukoon explique que ces contrats ont été signés dans les années 90 et les choses ont évolué depuis. Selon lui, il est clair que d’ici quelques années, deux autres centrales électriques seront requises pour la production de 50 mégawatts chacune. « Les centrales à charbon ont leur raison d’être si elles sont conformes aux normes et à l’environnement », soutient Shyam Thannoo.

En contrepartie, ce rapport de 150 pages, préparé par des experts, vient suivre l’Integrated Electricity Plan qui était étendu entre 2003 et 2012. S’il a pris un an de retard, le CEB explique que ce rapport profitera à la population, aux techniciens et aux académiciens, et aidera à mieux cerner les enjeux énergétiques  des 10 prochaines années.

L’Integrated Electricity Plan 2013-2022 se veut d’optimiser l’utilisation des systèmes d’alimentation énergétiques, mais surtout de faire une place aux autres moyens de production. « Nous comptons aussi sur l’énergie renouvelable, dont l’éolienne et le solaire », explique Shyam Thannoo.

L’occasion pour le CEB d’encourager d’autres sociétés à se joindre à la production de l’électricité. Outre le renforcement du réseau électrique, de nouvelles sous-stations ont été construites à Amaury, Dumas, Sottise, Union-Vale et Anahita.

Autant de projets impliquant d’importantes sommes d’argent qui pourraient influencer les tarifs de l’électricité en temps et lieu. « Nous avons fait des déficits pendant des années, et comme la demande est en hausse, il y aura des rythmes établis, des experts qui vont étudier le cas », conclut Shyam Thannoo.



Last modified on Wednesday, 20 February 2013 06:48
Ursula Lareine

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Actualités Popular Articles

Google+