28 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Friday, 22 February 2013 10:58

Deepak Benydin : « Que Xavier-Luc Duval mette l’amitié de côté » Featured

Rate this item
(1 Vote)
La mise à pied de Robert Desvaux en tant que président de la Mauritius Tourism Promotion Authority est saluée par la MTPA Staff Union qui évoque certains abus.
Le négociateur de ce syndicat, Deepak Benydin, demande au ministre des Finances de mettre l’amitié de côté et d’accorder la priorité à l’intérêt du pays. Il dit aussi attendre le tsunami annoncé par le Premier ministre au niveau des corps paraétatiques. Dans le même sillage, l’Association pour la Protection de l’Environnement et des Consommateurs (APEC) ajoute son grain de sel et vient faire état de deux cas où des procédures n’ont pas été suivies sous l’ère Desvaux.

« Un organisme financé par l’État se doit de fonctionner selon les idéaux du gouvernement. Quand quelque chose ne tourne pas rond, c’est au ministre concerné de répondre aux questions à l’Assemblée nationale. Quand le rapport de l’Audit épingle une institution, souvent les politiciens trouvent un chemin de sortie en affirmant que les employés ne fournissent pas les efforts requis », rappelle Deepak Benydin. Ce dernier réclame une restructuration de la MTPA où « régnait un sentiment de terreur ». Sans compter, dit-il, l’absence de formation pour les employés et le fait que ce sont tout le temps les mêmes personnes qui partent en mission à l’étranger. « Si Robert Desvaux revient à la MTPA et que le ministre s’en va, ce sera un très mauvais signe », insiste Deepak Benydin.

Le président de l’APEC affirme être en présence d’informations troublantes concernant la MTPA. Suttyhudeo Tengur évoque « les abus dans l’administration et l’allocation de contrats à certaines firmes, sans passer par les procédures normales ». Il cite le cas d’une compagnie de Beau-Bassin, opérant dans le secteur informatique qui, en avril 2012, a proposé une mise à jour intégrale de la page officielle Facebook de la MTPA et la gestion de celle-ci pour une somme de Rs 69 000. « La facture datée du 28 mai a été reçue par la MTPA et la somme a été réglée. Cela démontre que les procédures d’achat ou de sollicitation de services n’ont pas été suivies », souligne Suttyhudeo Tengur.

Il cite un deuxième cas où une célèbre firme française de parfums et de produits cosmétiques haut de gamme a proposé d’utiliser Maurice et un hôtel du littoral pour lancer deux de ses créations. «C’est la MTPA qui a réglé les frais de déplacement de neuf personnes, y compris deux mannequins pour des séances photos. Ce projet d’un Rs1 million a été approuvé par la MTPA. Or, cette firme est représentée à Maurice par une multinationale qui emploie un proche de l’ex-président de la MTPA. N’y a-t-il pas là conflit d’intérêts suivant les provisions de la Prevention of Corruption Act  de 2002 ? » se demande le président de l’APEC.



Last modified on Friday, 22 February 2013 11:27
Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Actualités

Actualités Popular Articles

Google+