28 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Monday, 13 February 2012 12:04

Certains champs ont été affectés – Le cyclone fait grimper les prix des légumes Featured

Rate this item
(0 votes)
Piments, pommes d’amour, aubergines… Ce sont les légumes qui ont été les plus touchés durant le week-end par le vent et la pluie apportés par le cyclone Giovanna. Une hausse des prix de certains légumes de l’ordre de 20 à 25 % est donc attendue. La situation retournera à la normale d’ici à trois semaines.
Ils sont nombreux les planteurs de légumes à s’être réveillés tôt dimanche matin pour aller dans leurs champs. Un premier constat permet d’évaluer que ce sont les plants de piments, de pommes d’amour ou encore d’aubergines qui ont été surtout endommagés. « On peut s’attendre à ce qu’il y ait moins de légumes sur le marché. Certaines plantes ont été affectées, d’autres abîmées. Quelques légumes se feront plus rares dans les jours à venir », indique Kreepalloo Sunghoon, secrétaire de l’Association des petits planteurs.

Une hausse des prix n’est donc pas à écarter. Certains légumes coûteront entre 20 et 25 % plus cher comparés aux prix affichés la semaine dernière. D’ailleurs, dans certains endroits de l’île, on apprend que les légumes accusent déjà une augmentation des prix. « C’est vrai que certains maraîchers vont profiter de la situation pour augmenter leur prix d’autant plus qu’il n’y a aucun contrôle sur les prix. La situation retournera à la normale que d’ici à trois semaines », avance Kreepalloo Sunghoon. Isoop Soobadar, président de la Market Traders Association, estime, pour sa part, que la situation est encore sous contrôle. « Je vends toujours mes légumes au prix que j’ai l’habitude de vendre. Mais, définitivement, les prix vont grimper cette semaine », soutient-il.

Les consommateurs sont, toutefois, appelés à prendre certaines précautions en achetant leurs légumes. Il leur est conseillé de bien les laver avant de les consommer, tout comme il leur est recommandé de ne pas conserver les légumes achetés pendant plusieurs jours d’affilée. « Les légumes sont gorgés d’eau et seront vite abîmes s’ils sont conservés plus longtemps avant d’être consommés. Il est préférable d’acheter des légumes en petite quantité », conseille Kreepalloo Sunghoon.

Pour les planteurs, le cyclone Giovanna a apporté plus de vent que de pluie. « Nous nous attendions à avoir plus de pluie surtout après la sécheresse qui a frappé le pays durant les derniers mois », soutient le planteur Saïd Bundhoo. « Nous aurions préféré avoir moins de vent et plus de pluie », renchérit Kreepalloo Sunghoon.

Qu’en est-il de la culture de la canne à sucre ? « Les pluies apportées par Giovanna sont bénéfiques pour la canne à sucre. Toutefois, est-ce que cela va améliorer la récolte ? Il est encore trop tôt pour avoir une idée car la canne est encore à sa phase végétative et la saison de coupe n’aura lieu qu’en juin. En attendant, il peut se passer beaucoup de choses au niveau du temps », conclut Chetanand Dookhony, secrétaire de la Planters Reform Association.

Le Chief Fire Officer Louis Pallen : « La situation était calme »
Les sapeurs-pompiers ont été sur leur qui-vive depuis le déclenchement de l’alerte cyclonique. Il était 125 en poste. Selon le Chief Fire Officer, M. Louis Pallen, la situation était très calme. « Depuis dimanche matin, il y a eu plusieurs appels sur le « 115 ». Certains appels concernaient des demandes de conseils. D’autres personnes se sont trompées entre les urgences du Samu et du CEB. Il y a eu vingt interventions concernant des branches et des arbres tombés.

Un seul incendie a été noté dans l’Est. Un problème d’étincelles provenant d’un pylône a été signalé à Goodlands. Les pompiers n’ont pu intervenir car cela concernait le CEB. La situation a vite été maîtrisée », évoque le pompier Ameer Meea au Défi Quotidien. Sur l’incendie à Bel-Air-Rivière-Sèche, Ameer Meea souligne que deux matelas, deux lits et des effets personnels ont été détruits par les flammes, mais il n’y a eu aucun blessé. Louis Pallen souligne que 125 pompiers étaient prêts à intervenir dans les  neuf casernes à travers l’île. Concernant les inondations dans les maisons, une seule intervention a eu lieu, car il n’y a pas eu vraiment de grosses averses à travers Maurice. « Normalement, durant les alertes cycloniques, les pompiers sont très sollicités pour venir en aide à des gens qui ont vu leurs cours et leurs maisons inondées par les grosses averses.



Christina Vilbrin

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Actualités Popular Articles

Google+