03 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Monday, 12 March 2012 12:00

Garden-Party – Les travaillistes bouderont le Président Featured

Rate this item
(0 votes)
Le gouvernement ne se montrera pas conciliant envers sir Anerood Jugnauth. Un mot d’ordre a été lancé pour que les travaillistes ne se rendent pas à la Garden-Party du Président, mardi. Et ce n’est qu’un début.
C’est loin d’être l’accalmie. Même si Navin Ramgoolam a rencontré sir Anerood Jugnauth, jeudi dernier à la State House, et que la rencontre s’est bien déroulée, selon les mots du Premier ministre, le gouvernement continuera à exercer la pression sur le Président de la République.

Le public aura une illustration de ce bras de fer ce mardi après-midi. Le gouvernement et l’ensem­ble des députés de la majorité bouderont la Garden-Party annuelle du Président, organisée à l’occasion de la fête de l’Independance. C’était du moins la position de la majorité à dimanche soir.

Ce boycott sera-t-il aussi exercé par le chef du gouvernement et ses adjoints ? Rien n’est encore sûr pour le moment, mais les ministres ne devraient pas être présents, ni les autres députés. Il est prévu que le Parti Mauricien Social-Démo-crate (PMSD) suive la tendance. « Nous avons demandé à nos ministres et parlementaires de ne pas se rendre à Réduit. Il ne devrait pas y avoir beaucoup de travaillistes, mardi, mais pour l’instant on ne sait si le Premier ministre s’y rendra ou non », explique une personne directement concernée. L’ordre émane de la haute hiérarchie travailliste.Pourtant, on aurait pu croire à une accalmie après la rencontre de jeudi entre SAJ et Navin Ramgoolam.

« Nous ne sommes pas naïfs. Nous savons très bien à quel jeu joue le Président avec le MMM », confie cette source.
Contacte par Le Défi Quotidien, Patrick Assir-vaden, président des rouges, ne veut pas s’avancer sur ce boycott de mardi. « Je ne commenterai pas », dit-il. Ce boycott de la Garden-Party n’est qu’un exemple. D’autres actions suivront, dans la même ligne, visant à embarrasser le Président. Cepen-dant, au niveau de la Présidence, on n’est pas naïf non plus. Le boycott, l’on s’y attend. Depuis samedi, il était évoqué dans les milieux proches du Château de Réduit.

Le gouvernement reproche à sir Anerood Jugnauth de faire de la politique active alors qu’il est toujours Chef de l’État. Pour les travaillistes, il est clair que le feu vert donné par le Comité central du Mouvement militant mauricien (MMM) au principe du remake de 2000m avec un partage du poste de Premier ministre entre SAJ et Paul Bérenger, de trois et deux ans respective­ment, ne pouvait se faire sans le consentement du Président. Un Président qui, il y a quelques mois, avait publiquement indiqué qu’il pouvait revenir à la politique active si le besoin s’en fait sentir.



Patrick Hilbert

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Actualités Popular Articles

Google+