26 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 05 February 2013 12:52

Les frères Jahaly – Jumeaux et lauréats Featured

Rate this item
(6 votes)
Bhisham et Bhavish Jahaly ont excellé et qui plus est dans la même filière : l’économie. Cette aptitude commune, ils la partagent depuis la naissance, car ils sont jumeaux. Ils ont fait leurs études au collège Royal de Curepipe.
C’était l’euphorie, lundi, à la rue Nicholson, à Vacoas, où habitent les jumeaux. Parents et proches étaient réunis pour célébrer l’exploit des deux petits génies de la famille. « Je suis très fière de mes fils, ils ont beaucoup travaillé pour avoir ces résultats », dit d’emblée la mère des lauréats. À côté d’elle, Bhisham et Bhavish sourient affectueusement.

Pour Bhisham, c’est un rêve qui se matérialise. « Ce 4 février a été le jour le plus long de ma vie. A ma première tentative l’an dernier je n’ai pas eu les résultats escomptés, mais je n’ai jamais baissé les bras. Je voulais à tout prix être un lauréat et étudier en Angleterre. Je compte revenir après les études en tant qu’économiste.

Vu mon penchant pour les langues, je m’essaierai peut-être dans le journalisme aussi. Je suis heureux de ce que j’ai réalisé », déclare-t-il. Son jumeau abonde dans le même sens. Il est fier de lui et veut plus tard faire carrière dans la comptabilité. « J’ai toujours rêvé d’être un étudiant de l’université la plus renommée du pays de Sa Majesté. Bientôt cela se concrétisera et je serai comptable au sein d’une grande firme privée », dit Bhavish.

C’est un sentiment de satisfaction et de fierté qui anime leur père. « C’est avec beaucoup de plaisir que mes fils faisaient leurs devoirs chaque soir. Depuis leur enfance, je n’ai jamais eu à les réprimander pour qu’ils s’intéressent à leurs études. Ils sont toujours curieux d’apprendre de nouvelles choses. L’année dernière, lors de leur première tentative aux examens du Higher School Cerificate, Bhisham et Bhavish s’étaient classés 8e et 6e respectivement. Mais, leur ambition était d’être lauréats », raconte-t-il.

« Ils sont très proches et se consultaient quand ils avaient des difficultés. Il m’est aussi arrivé de les gronder pour qu’ils aillent se coucher. Ils étaient déterminés à obtenir des bourses et leurs efforts ont été récompensés. Ils essayaient tout de même de consacrer un peu de temps à leurs loisirs. Passionnés de jeux vidéo, de sports, de cinéma, Bhisham et Bhavish géraient parfaitement leur emploi du temps très chargé. Que demander de plus ? Je suis un père comblé », ajoute-t-il.

Vont-ils revenir après leurs études ?
Les avis des deux frères sont mitigés sur la question. Bhavish compte rentrer, mais Bhimesh a l’intention de passer quelques années au Royaume-Uni pour faire un stage. « On s’attend toujours à ce que tous les lauréats retournent au pays, après avoir obtenu une bourse. Cependant, il faut s’assurer que les perspectives de trouver un emploi soient bonnes. Si on parvient à trouver le travail idéal à l’étranger, il faut en profiter », fait-il ressortir.

Last modified on Tuesday, 05 February 2013 13:42
Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus