22 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Wednesday, 10 October 2012 11:58

Le gouvernement déboursera Rs 4,6 Md Featured

Rate this item
(0 votes)
Rendre la Fonction publique plus séduisante tout en la rendant plus performante. Tels sont les objectifs majeurs du rapport du Pay Research Bureau (PRB), avalisé par le Conseil des ministres mardi. Les hausses salariales varient entre 6,5 % et 32 %.
Rs 4,6 milliards ! C’est ce que l’État devra débourser pour financer la mise en application in toto du rapport du Pay Research Bureau (PRB) à partir de janvier prochain. Certes, c’est Rs 600 millions de moins qu’en 2008, mais cela reste un gros effort dans la conjoncture économique.

Le rapport PRB 2012 apporte des augmentations salariales variant entre 6,5 % et 32 %, dépendant des secteurs et des postes. La moyenne est de 22 %. Nous sommes donc loin des 60 % à 80 % du rapport PRB 2008. Mais il y a quand même de quoi réjouir les quelque

84 000 fonctionnaires, 25 000 retraités de la Fonction publique, les employés des collectivités locales et ceux des 92 corps parapublics.  Parmi, la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), la Private Secondary Schools Authority (PSSA), la Central Water Authority (CWA), le Central Electricity Board (CEB)…

La progression la plus spectaculaire est celle que connaît le chef juge, dont le salaire net passe de Rs
150 000 à Rs 198 000, suivi des Senior Chief Executives qui passent de Rs 110 000 à Rs 144 000, au même titre que le Commissaire électoral et quelques autres responsables. Tout au bas de la hiérarchie, il y a les General Workers, dont la paie passe de Rs 6 425 à Rs 7 400 pour la première année de service. Pour rédiger ce rapport, un travail de titan a été effectué. 360 syndicats et 280 organisations ont été consultés.

Un des objectifs, écrit Mohun Aujayeb dans son rapport, est d’offrir des conditions appropriées pour que la Fonction publique et ses départements puissent « attirer, recruter et retenir les gens, dont ils ont besoin pour les employer de manière efficiente ». Ceci s’avère nécessaire dans la mesure où « un manque chronique de gens de qualité affecte les ministères/départements/ organisations ». La critique est plutôt sévère.

Le directeur du PRB souhaite que son rapport « ne procure non seulement assez d’incitations pour retenir les meilleurs officiers, mais incite les meilleurs candidats à se joindre à la Fonction publique ».

Cependant, Mohun Aujayeb concède que côté salaires, surtout dans les grades les moins élevés, « le secteur public mène généralement sur le privé ». Il est aussi « indéniable que les jobs dans le secteur public offrent une sécurité d’emploi, des bénéfices de pension, une balance travail-vie et un statut sans comparaison » avec le privé. « Le gouvernement procure aussi un éventail large de béné­fices non-pécuniaires » que d’autres ne peuvent offrir.

Mohun Aujayeb est toutefois d’avis que la disparité salariale entre secteur privé et public « a réduit l’attractivité de la Fonction publique comme option de carrière et ceci cause une baisse de qualité dans le recrutement du Service civil ». Donc, pour mieux cerner les problèmes de la Fonction publique, le PRB recom­mande qu’il y ait un système d’interviews pour ceux qui veulent quitter ce secteur avant leur âge de retraite.

De manière générale, le PRB croit que les nouveaux salaires et conditions de service créeront « une nouvelle culture, un changement d’état d’esprit et stimulera la motivation désirée pour une meilleure performance dans le secteur public ». C’est notamment pour cela que beaucoup d’accent est mis sur la formation des fonctionnaires dans ce nouveau rapport.

Un constat inquiétant est fait. Plusieurs recommandations du rapport de 2008 n’ont pas été appliquées. Elles étaient pourtant essentielles pour améliorer le service. Espérons que pour ce rapport, outre les salaires et autres avantages, les autres recommandations seront aussi mises en œuvre.

Les grands changements – Chaque grade y trouve son compte
Le rapport PRB 2012 préconise une série de nouveaux avantages aux différentes catégories de fonctionnaires en termes d’« increment » et de salaires attrayants, sans compter de nouvelles facilités.

Réformes pour faire face aux défis
La performance des fonctionnaires est un aspect important pour la réussite. Un nouveau système de rapport à la Public Service Commission (PSC) verra le jour, à travers l’utilisation du Performance Appraisal Report des employés. L’« increment » annuel devra être obtenu selon le critère de la performance. Provision est faite pour accorder plus d’un « increment » et un « one-off bonus » aux employés qui feront montre d’une excellente performance durant plus de deux ans. Un Performance Related Incentive Scheme sera introduit pour récompenser les individus ou les équipes qui aident à atteindre les objectifs.

pour diplômés et professionnels
Pour encourager les diplômés et les professionnels, qui stagnent sur leur salaire maximum durant des années, des provisions spéciales sont prévues pour les aider, tout comme les officiers du grade de Principal Assistant Secretary (PAS) de progresser « incrementally » dans le Master Salary Scale afin que leur rémunération reflète leurs compétences.

Recrutements et rétention
Pour faire face aux défis émergeants, le PRB recommande des appels à candidatures avec de nouvelle rémunérations prônées par le rapport 2012, le recrutement, sur une base contractuelle et sujette à l’approbation de la PSC, de fonctionnaires retraités dans les domaines où cela s’avère nécessaire, et de permettre à des officiers de rejoindre au service à des étapes supérieures.

Retraite et bénéfices
Un Single Defined Contribution Pension Scheme sera introduit pour les nouvelles recrues à partir du 1er janvier 2013. Le gouvernement y contribuera 12 %. La Lump Sum sera payée selon les provisions en vigueur, mais les modalités seront décidées par le comité mis sur pied pour gérer le nouveau fonds de pension. D’ailleurs, un Investment Committee, comprenant des représentants du gouvernement, des syndicats et des partenaires majeurs, sera mis sur pied pour gérer le fonds. Entre-temps, l’administration et la gestion de ce fonds seront confiées à la SICOM.

Assurance et compensation
Le directeur du PRB souligne l’importance et l’obligation de la direction et des employés, de s’assurer que l’environnement de travail soit sans risque. La compensation en cas d’accident de travail est maintenue et le plafond a été rehaussé. La compensation pour l’incapacité permanente passe de Rs 1 million à Rs 1,3 million et celle payée aux cas fatals passe de Rs 1,5 million à Rs 2 millions. Le quantum pour la « funeral grant » aux proches d’un fonctionnaire qui décède alors qu’il est toujours en service augmente de Rs 3 000 à Rs 6 000.

Gradués et professionnels
Pour retenir les employés compétents, les gradués et les professionnels voient leurs salaires augmenter et ceux-ci varient entre Rs 22 500 et Rs 26 250 et le salaire mensuel maximum est de Rs 48 600.

Fusion à la MBC
Du changement à la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC). Le PRB recommande la fusion des grades de News Editor, Senior News Editor et de journaliste reporteur d’images (JRI). La nomination au grade de JRI se fera par voie de sélection parmi les JRI stagiaires qui possèdent un diplôme en communication ou de retransmission ou une qualification équivalente et qui ont complété avec succès leur période de formation.

Increment, promotion et Vacation
Le paiement d’une allocation équivalant à un « increment » a été recommandé pour les ensei-
g­nants/Senior Teacher ainsi que pour les enseignants/ Senior Teacher (langues orientales) qui ne peuvent accéder au poste d’assistant maître d’école/assistant maître d’école (langues orientales) avant leur retraite. Au niveau du secondaire, les responsabilités des chefs de département seront accordées sur la base du nombre d’années de service et les éducateurs comptant plus de 20 ans de service auront droit à des Vacation Leaves de plus de 19 jours en deux occasions maximum sous le critère « for any other case ».J.-F.C.



Last modified on Wednesday, 10 October 2012 12:17
Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

PRB 2012 Popular Articles

Google+