25 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Patrick Hilbert

Patrick Hilbert

Après deux heures et demie de discussions, jeudi à Clarisse House, Paul Bérenger et Navin Ramgoolam se sont séparés sans tomber d’accord sur l’établissement d’une 2e République. Du coup, il n’y aura pas d’alliance entre le PTr et le MMM, du moins dans l’immédiat.
Si le MSM et le MMM divorcent, cela aura une implication directe sur la gestion des munici­palités. Deux villes, à savoir Quatre-Bornes et Port-Louis, risqueraient de retrouver une majorité travailliste.
Navin Ramgoolam et Paul Bérenger se rencontrent une nouvelle fois ce jeudi. Le leader de l’Opposition espère dégager un consensus ce jour-là, sinon d’ici le 1er mai au plus tard. En attendant, toutes les options restent ouvertes.
Le petit village de Beemanique, situé près de Rose-Belle, pourrait bientôt accueillir une usine de recyclage de pneus usés et de plastique. Les promoteurs espèrent pouvoir démarrer les opérations d’ici le début de l’année prochaine.
Ils ont tous deux environ la trentaine. Ils sont célibataires. L’un habite le Nord et l’autre dans les Plaines-Wilhems. Le point commun de ces deux veinards c’est qu’ils sont riches de plus de Rs 42 millions depuis lundi.
Le Remake 2000 quasiment en rupture. Un MSM risquant d’être hors-concours aux prochaines élections. Un Paul Bérenger qui flirte avec Navin Ramgoolam. Le PM n’est-il finalement pas le grand gagnant de la situation politique actuelle ?
Le Domaine les Pailles change de mains. Appartenant à l’État depuis 1997, cette propriété de 75 arpents sera prochainement vendue à une compagnie chinoise pour Rs 441 millions.
Depuis quelques semaines, la République arabe sahraouie démocratique, aussi connue comme le Sahara occidental, n’est plus reconnue par Maurice. Dans une réponse écrite déposée par le ministère des Affaires étrangères à la librairie du Parlement, il est expliqué que ce changement d’attitude « ne remet pas en question le soutien continu de Maurice au droit de la reconnaissance du peuple du Sahara occidental ».
Plusieurs Chief Executive suppléants dans les collectivités locales attendent d’être titularisés. Le hic, c’est que cette attente, pour certains, dure depuis six ans. C’est ce que démontre un document provenant du ministère des Administrations régionales, déposé récemment à l’Assemblée nationale.
Semaine politique particulièrement marquante. Contre toute attente, le Remake 2000 a été mis en suspens mardi et Paul Bérenger contesté par ses propres militants lors d’une manifestation mercredi.
Page 1 of 112

PRB 2012 Popular Articles

Google+