23 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Patrick Hilbert

Patrick Hilbert

Friday, 21 November 2014 10:20

Néophytes en campagne

Sur les 120 candidats alignés par les deux principaux blocs politiques, 42 se présentent pour la première fois devant l’électorat de leur circonscription respective. Comment abordent-ils la campagne ?
C’était la grosse foule au meeting nocturne de l’Alliance Lepep à Goodlands, jeudi. Ce qui a fait pousser des ailes à sir Anerood Jugnauth, leader de cette alliance. Il y voit les signes d’une victoire écrasante. « Ils disent que ce sera un 60-0, mais ça va être un 0-60 », scande-t-il.
Pour la première fois depuis 1967, aucun membre de la famille Kasenally ne sera candidat aux élections géné­rales. La première participation d’un Kasenally aux législatives remonte à 1967 quand Amin Kasenally s’est porté candidat au No 3 sous la bannière du Comité d’Action Musul­mane (CAM), allié du Parti travailliste à l’époque.
C’est devant une salle comble au centre de conférences Swami Vivekananda que Navin Ramgoolam et Paul Bérenger se sont adressés à leurs jeunes sympathisants, dimanche. Parmi les promesses, l’élimination complète du chômage des 16 à 20 ans.
Qui sont ceux qui se sont présentés le plus devant les électeurs ? Et quel candidat toujours en activité a brigué le plus grand nombre de suffrages ? Réponses ci-dessous.
À Triolet au no 5 vendredi soir 14 novembre, dans le fief du Premier ministre et leader PTr Navin Ramgoolam, le leader de l’alliance Lepep sir Anerood Jugnauth promet l’ouverture « de plusieurs enquêtes une fois qu’il aura accédé au poste de Premier ministre ».
L’alliance Lepep a procédé à un changement de candidat au no 5 [Triolet-Pamplemousses] vendredi 14 novembre ; Raj Busgeet ayant été choisi il y a trois semaines pour y briguer les suffrages sera remplacé par l’avocat Sanjeev Teeluckdharry.
La cour de la famille Khoosye à Solférino, Vacoas, a rapidement été envahie par une foule de gens enthousiastes pour le congrès de l’Alliance Lepep, jeudi soir. À tel point que la foule a débordé sur la rue et que la police n’a eu d’autre choix que de dévier la circulation.
À chaque élection générale, le même phénomène se produit. À quelques semaines du grand rappel aux urnes, des « bases » politiques poussent aux quatre coins du pays. Faisant partie intégrante du folklore électoral, les « bases » font encore une fois leur grand come-back. Et cela même si à chaque fois que les élections prennent fin, les leaders politiques jurent qu’on ne les y reprendra pas.
Au centre social de Roche-Bois, mardi soir, Paul Bérenger a lancé un avertissement au Directeur des Poursuites publiques, alors que Navin Ramgoolam s’est attaqué violemment à Sir Anerood Jugnauth.
Page 1 of 140

PRB 2012 Popular Articles