01 February 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Christina Vilbrin-Le Bon

Christina Vilbrin-Le Bon

En cette fin de janvier, avec le paiement de la compensation salariale uniforme de Rs 600, les salariés ont la mine réjouie. Si certains prévoient de dépenser cette somme dans l’achat d’aliments, d’autres envisagent de payer les leçons particulières de leurs enfants. Témoignages.
Avec l’euro qui dégringole, le dollar qui s’envole et la livre sterling qui reprend des forces, certains parents dont les enfants font des études à l’étranger y trouvent leur compte, alors que d’autres doivent faire provision pour des sommes additionnelles à envoyer à leurs progénitures. Comment l’évolution de devises impacte-t-elle sur leur budget ? Confidences de trois parents. 
Le discours-programme comporte une série de mesures qui sont pro-business et devraient donner confiance aux opérateurs, estime Raj Makoond. Le directeur du Joint Economic Council note toutefois quelques manquements comme le peu de mention de l’ouverture de notre économie pour attirer les compétences dont l’économie a besoin.
Si la dégringolade de l’euro affecte les revenus des exportateurs, elle n’a, toutefois, pas que des effets négatifs. Dans les semaines à venir, les consommateurs devraient profiter d’une baisse des prix sur une série de produits.
Le pays a développé une capacité hôtelière et para-hôtelière pouvant recevoir facilement 1,5 million de touristes, affirme Sen Ramsamy. Comment, toutefois, remplir toutes ces chambres ? Dans cet entretien, le ‘Managing Director’ du Tourism Business Intelligence, met l’accent sur les mesures à adopter pour rebooster l’industrie.
Entre août et décembre 2014, le prix du diesel a connu trois baisses pour s’élever aujourd’hui à Rs 37,80. À quand, alors, une révision des tarifs d’autobus, clament les associations des consommateurs.
Que les ménagères s’arment de courage ! Sur les étals du marché central, les ardoises affichent toujours des prix hauts. Un « coup de chaud » qui durera encore quelques semaines. En attendant, coup d’œil sur les prix de certains légumes pratiqués actuellement !
La tempête tropicale Chedza a affecté il y a quelques jours plusieurs régions de Madagascar, pays où Maurice importe des grains secs. Depuis, les importateurs locaux craignent une pénurie de pois du cap (gros pois). Les prix risquent de flamber.
Encourager l’entrepreneuriat chez  les jeunes, mettre en place des ‘career counselling centres’ ou encore ramener l’âge de la retraite à 60 ans. Voilà des solutions qui devraient aider à résorber le chômage des jeunes gradués, estime Jessyca Joyekurun, Managing Director d’Expand Human Resources.
La décision est qualifiée d’historique ! La Banque centrale européenne a annoncé, jeudi, qu’elle rachètera plus de 1 000 milliards d'euros de dettes pour relancer la croissance. Si sur le court terme, cette mesure affectera le secteur d’exportation local, sur le long terme, Maurice profitera de la reprise dans la zone euro.
Page 1 of 155