31 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 22 January 2013 12:38

Rougaille séga, KazBad et Best of Sylvio Louise Les succès de 2012 ont toujours la cote

Rate this item
(0 votes)
Ces albums de séga et de reggae sont sortis à la fin de 2012, mais il s'avère que les Mauriciens en raffolent toujours. Certains se sont même vendus à plus de 1 000 exemplaires seulement durant le mois de décembre.
Comme à chaque début d'année, les ventes des produits musicaux sont en légère chute. En effet, en cette période de rentrée, l'heure est plutôt aux achats de livres et autres manuels scolaires.
Mis sur le marché vers la fin de 2012, ces trois albums continuent de faire parler d'eux. En effet, ils se vendent comme des petits pains sur le marché local.

Pour rappel, la compilation « Rougaille séga » (dont l'un des morceaux phare est le titre : « Bal souki ») enregistre les voix des chanteurs tels que Clarel Armel et Gino Langevin, entre autres. Tandis que l'album de variété « Kazbad » (dont l'un des morceaux phare est « Linite mizikal ») regroupe les voix de Blakkayo ainsi que des chanteurs du groupe Kazbad. Le ‘Best of’ de Sylvio Louise (séga) connaît aussi un franc succès.

« En tant que disquaires, on a aussi remarqué que les albums « L'avenir zen fan » de Désiré François et « Nissa la monter » d'Alain Ramanisum ont également été appréciés par le public mauricien. Vendus à plus de 3 000 exemplaires chacun, ces albums se sont vendus comme des petits pains », fait ressortir Dhany Ramnauth, le gérant de Dhany Music centre. Ce qui démontre que la popularité de ces artistes est toujours palpable malgré le passage du temps. « En effet, ce n'est pas un hasard si les Mauriciens se sont rués vers les disquaires pour acheter ces produits musicaux. Il s'agit aussi d'un signal fort envers ces artistes », a conclu Dhany Ramnauth.




Fernando Thomas

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Defi Zen Popular Articles

Google+