29 August 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 22 January 2013 13:40

Saba Seeroo – Passionnée de fins tragiques Featured

Rate this item
(2 votes)
Grâce à Saba Seeroo, Maurice a remporté le Gold Award dans la catégorie Senior à l’issue d’un concours d’écriture, organisé par la Royal Commonwealth Society l’année dernière.
Le concours, en anglais, était ouvert à tous les citoyens de moins de 18 ans des pays du Commonwealth. D’ici la fin de cette année, Saba Seeroo compte faire un livre découlant de sa rédaction.

Sur 8 000 rédactions envoyées, un millier a été sélectionné pour les Awards de la ‘Commonwealth Essay Competition 2012’, dont celle de Saba Seeroo. Elle est la récipiendaire du « Gold Award ». « Cette récompense est venue comme une énorme surprise. C’est le jour de la cérémonie de remise de prix qu’on m’a annoncé que j’étais la récipiendaire du Gold Award. C’était le lendemain de mes 18 ans, soit le 5 décembre dernier », livre Saba Seeroo.

Pour sa rédaction, la jeune fille s’est inspirée de « Valentine’s Day Bombing » (l’attentat terroriste à la bombe perpétré le 14 février 2005) à Manille, aux Philippines. En cette date fatidique, les parents d’une jeune femme avaient connu une fin tragique qui était aussi le jour de leur quarantième anniversaire de mariage. « D’origine philippine, j’exerçais comme avocate à New York.

Et cette année-là, mes parents célébraient leurs quarante ans de mariage. Pour marquer l’événement, je voulais organiser une fête lors de laquelle ils renouvelleraient leurs vœux. J’en profitais également pour leur rendre visite après dix années. Je suis rentrée aux Philippines à 5 heures du matin le 14 février 2005. Après le renouvellement des vœux dans la journée, j’avais offert un dîner à mes parents dans un restaurant à Manille. Et c’est là, qu’une bombe dissimulée dans une voiture a explosé tuant de nombreuses personnes dont mes parents », relate Saba Seeroo.

Ce sont ses cours en sociologie qui lui ont insufflé l’inspiration. « C’était en juillet dernier. Pendant les cours de sociologie, on abordait le thème du terrorisme dont la « Valentine’s Day Bombing ». Sur le coup, j’ai choisi cet attentat comme sujet pour ma rédaction », dit Saba, ancienne élève à la Bon Accueil SSS.

Pourquoi avoir choisi une fin tragique ? À cette question, Saba répond sans hésitation : « J’aime les histoires qui ont une triste fin !  Tout ne peut pas être rose et beau dans une histoire. Les péripéties suscitent, chez les lecteurs, le suspense, la tension, la curiosité et un nœud dramatique. » Saba est une lectrice passionnée des livres d’Eddie Smith et de romans à l’eau de rose toujours avec une fin tragique. « J’ai tout le temps souhaité vivre une grande histoire d’amour où il y a à la fois passion et problèmes », avance-t-elle.

Même ses poèmes ont une triste fin. En effet, depuis très jeune, cette résidente de Bon-Accueil se consacre à l’écriture. Saba ne compte plus le nombre de poèmes qu’elle a écrit dans un précieux carnet. « Les mots et les phrases fusent dans ma tête. Cela m’arrive à n’importe quel moment de la journée ou même de la nuit. Je les déverse ensuite dans mon carnet que je conserve jalousement. L’écriture est un moyen qui me permet d'exprimer mes aspirations, mes ambitions et de tenir mes émotions à distance ».

C’est justement grâce à cette aisance avec les mots et la langue de Shakespeare que son enseignante
Mme Beeharry, ses amies et sa sœur l’ont encouragée à participer à ce concours d’écriture. Saba n’en est, toutefois, pas à son premier concours. Il y a trois ans, elle avait participé à une compétition de poèmes dont l’organisateur était l’« Urdu Speaking Union ». Saba était la gagnante.

Actuellement en attente de ses résultats du HSC, Saba aide son père qui est propriétaire d’un supermarché. Elle ne sait pas encore dans quelle filière elle compte faire carrière. « J’ai l’embarras du choix. Parmi les matières au collège, j’ai opté pour les mathématiques, Business Studies et Economics avec l’idée de mieux aider mon père dans les affaires. J’étudie la sociologie car à une époque, j’aspirais à être avocate. Cependant, ce sujet a changé ma perception de la société », confie-t-elle.

« Je profite au maximum de mes vacances pour me reposer, sortir et aller faire du lèche-vitrines. Entre-temps, je compte écrire un livre découlant de ma rédaction. Plus de détails, descriptions et de péripéties… » souhaite Saba Seeroo. Que son souhait se réalise !



Rajmeela Seetamonee

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Defi Zen Popular Articles

Google+