23 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Tuesday, 31 July 2012 11:53

Informatique – L’inauguration de l’ICT Academy repoussée Featured

Rate this item
(0 votes)
14 000 emplois supplémentaires seront créés dans le secteur des Tic d’ici 2014. 14 000 emplois supplémentaires seront créés dans le secteur des Tic d’ici 2014.
L’ICT (Information and Communication Technology) Academy devrait finalement ouvrir ses portes le 1er septembre prochain au bâtiment Cybercity One, à Ébène.
Ce projet  a initialement été annoncé en novembre 2011 et l’ouverture pro­grammée au début de l’année 2012. Puis, c’est le mois de juin 2012 qui avait été évoqué. Néanmoins ce lundi, lors d’un point de presse à son bureau, le ministre des Technologies de l’information et de la communication, Tassarajen Pillay Chedumbrum, explique que finalement l’ICT Academy devrait dispenser ses premiers cours au plus tard le 1er septembre 2012, certainement à  Ebène.

« Nous ne voulions pas juste faire la structure de l’ICT Academy, mais  la faire bien et cela prend du temps. Le gouvernement n’avait pas pris en considération certains aspects. Ces éléments ont ensuite été revus après consultations avec le secteur privé », explique le ministre. Notons que, selon lui, des firmes privées avaient signifié leur intention d’entrer dans l’actionnariat, avant que le gouvernement ne décide finalement d’assurer à
100 % l’investissement initial. Ce contretemps avait également retardé le projet.

L’ICT Academy entre dans le cadre de l’ICT Skills Development Program validé vendredi par le Conseil des ministres. Le gouvernement a débloqué une enveloppe de Rs 50 millions pour ce programme jusqu’à la fin de l’année 2012. L’ICT Skills Development Program est présidé conjointement par le Secrétaire Permanent du ministère des Tic, Vishnou Gondeea, pour le secteur public, et par le directeur du Joint Economic Council (JEC), Raj Makoond, pour le secteur privé.

Par ailleurs, les cours seront payés à 60 % par le gouvernement et à 40 % par les entreprises du secteur privé. Quant aux allocations payées aux étudiants, le gouvernement et le secteur privé y contribueront 50 % chacun. Les étudiants n’auront rien à débourser mais les places seront limitées par le nombre de postes vacants dans le secteur. « Nous devrions créer 14 000 emplois supplémentaires d’ici  2014 pour passer à 28 000 travailleurs », confie le ministre.

Notons que les cours dispensés sont développés selon les besoins des entreprises du secteur. Ces dernières s’engagent ensuite à embaucher les jeunes formés au minimum entre six mois et un an, selon la formation. Dans un premier temps, les formations seront courtes, entre deux et trois mois, et plutôt basiques. Le cours dépendra du niveau d’études de l’étudiant, à partir du School Certificate (SC). Par ailleurs, les étudiants qui sont dans un autre secteur que les Tic pourront bénéficier d’une formation de trois mois afin de connaître les opportunités d’embauche dans ce domaine et de s’assurer des connaissances en cas de reconversion.

Patrice Donzelot

Twitter @PatriceDonzelot

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Economie Popular Articles