31 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Tuesday, 06 December 2011 10:00

Le foncier : moteur de croissance du pays ? Featured

Rate this item
(0 votes)
L’enlèvement de la Capital Gains Tax devait faire baisser les prix de l’immobilier. L’enlèvement de la Capital Gains Tax devait faire baisser les prix de l’immobilier.
Pourquoi s’arracher les cheveux pour chercher des formules compliquées ou innovatrice pour redynamiser la croissance économique ? Le pays n’a qu’à se fier à sa bonne vieille terre.
Les projets immobiliers sur nos terres fertiles se multiplient depuis quelques années. Tendance qui devrait s’accentuer avec la récente décision budgétaire du ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, d’abroger la surcharge fiscale pesant sur le secteur. Face à une économie mondiale complexée, Xavier-Luc Duval, semble avoir choisi la méthode la plus sûre pour augmenter la résilience économique du pays. Ne dit-on pas que quand la construction va, tout va ?

Mais le problème c’est que transformer les terres mauriciennes en immeubles, résidences haut de gamme, ou centres commerciaux, n’est pas au goût de tout le monde. Le porte-parole du dossier économique et financier du MMM, Kee Cheong Li Kwong, s’est d’ailleurs déjà prononcé sur ce qu’il appelle « la braderie de notre patrimoine ».

Le professeur associé en économie, Chandan Jankee laisse lui aussi planer le doute sur la méthode de Xavier-Luc Duval : « Alors que nous sommes en pleine période d’austérité, nous aurions dû garder la taxe sur la spéculation foncière. Le pire, c’est que sa méthode ne permettra pas à l’économie de croître de manière substantielle. Pour preuve, la prévision de croissance pour 2012 est de 4 %, soit inférieure à la croissance de 2011 ».

Cependant, le côté virtuellement positif de l’enlève­ment de la Capital Gains Tax, est que les prix des apparte­ments ou autres résidences devraient baisser. « Aupara­vant, lorsqu’on fixait le prix d’achat, on devait prendre en considération la Capital Gains Tax, ce qui avait un effet inflationniste sur le prix final. Sans cette taxe, les prix doivent baisser, si tout le monde joue le jeu », explique un promoteur, qui prospecte actuellement dans le sud-ouest de l’île, région qui est très prisée.

Comme ce dernier le dit, « si tout le monde joue le jeu »... Car connaissant l’avidité de certains promoteurs, ils pourraient se laisser aller à la spéculation si la demande suit, histoire de faire fructifier au maximum, leurs investissements, comme c’était le cas durant la période d’avant crise.



Last modified on Tuesday, 06 December 2011 14:55
Kervin Victor

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Economie

Economie Popular Articles

Google+