23 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Thursday, 15 November 2012 11:30

Georges Chung sur le Budget 2013 : « La peur d’augmenter la productivité » Featured

Rate this item
(0 votes)
Pour l’économiste Georges Chung, un Budget national doit contenir une obligation de croissance du Produits Intérieur Brut (PIB), une rémunération à ceux qui apportent cette croissance à travers l’éducation, la santé, et enfin il faut un soutien aux pauvres, aux handicapés et aux personnes âgées.
«Augmenter la croissance n’est pas si compliqué, mais les politiciens en ont peur, car augmenter la productivité, c’est pour eux une perte de votes. Il n’y a rien de compliqué que d’inciter les employés à travailler mieux en compensant ceux qui travaillent bien et punir ceux qui travaillent mal.

Augmenter la croissance est facile. Avec une hausse des infrastructures, des investissements et de la productivité, on peut attendre 8% de croissance. Seulement 35 % de foyers ont la connexion Internet, alors qu’avec 90 %, on aurait une croissance boostée par les innovations des jeunes », dit-il.

Georges Chung ajoute que les politiciens ont peur d’ouvrir l’accès aérien car ils ne veulent pas faire du tort à Air Mauritius. Alors qu’on souhaite devenir une porte d’entrée, selon lui, il nous manque de correspondances aériennes et maritimes avec le continent. « Pour les pays africains francophones, il faut passer par Paris, et pour les anglophones, il faut passer par Londres. De plus, il manque de correspondance par bateau en Afrique. On veut protéger Air Mauritius au détriment des hôtels », dénonce l’économiste.
Georges Chung s’exprimait ce mercredi, à Bell-Village, lors d’une causerie, ayant rapport au Budget 2013, organisée par la Jeune Chambre Internationale (JCI). Les autres intervenants étaient Radhakrishna Sadien, président du National Economic and Social Council (NESC) et Pierre d’Unienville, homme d’affaires.

Les débats étaient modérés par Éric Ng. Ce dernier rappelle que, selon plusieurs observateurs, il sera difficile d’atteindre une croissance de 4 % comme annoncé dans le Budget 2013. Il précise que cette estimation du ministre des Finances est basée sur l’hypothèse d’arrivées touristiques en hausse de 5 % à 8 % et sur l’hypothèse d’implémentation des mesures budgétaires à 100 %. Selon lui, il s’agit d’un Budget à court terme avec de petites mesures.

Radhakrishna Sadien affirme, pour sa part, que le Budget 2013 l’a laissé sur sa faim, car il attendait une hausse du barème sur l’Income Tax, et plus de mesures sur le plan social. « Tout le monde participe à l’économie, donc, tout le monde doit y gagner. Il faut reconnaître les sacrifices de toutes les parties.  Il ne faut pas négliger les Tic, mais il y avait d’autres points à soulever. Si Internet est un droit fondamental, le travail et la vie décente le sont aussi », soutient-il.

Pour Pierre d’Unienville, le ministre des Finances s’en sort bien avec une baisse de la dette en pourcentage du PIB si le taux de croissance atteint 4 % en 2013. « Malgré les Rs 4,6 milliards qui seront déboursées dans le cadre du PRB, il n'y a pas de hausse de taxes. Il s’en sort bien. Mais que viennent faire les 'Vintage Cars' là dedans ? On aurait préféré un cadre et des mesures allant dans ce sens. Au lieu de tablettes tactiles pour les étudiants, il aurait fallu investir dans des infrastructures informatiques dans les écoles. Le tourisme est absent du Budget. On aurait attendu d’un ancien ministre du Tourisme des mesures concrètes », lance l’homme d’affaires.

Last modified on Thursday, 15 November 2012 11:28
Patrice Donzelot

Twitter @PatriceDonzelot

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Economie Popular Articles