20 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Thursday, 17 January 2013 12:00

Croissance économique – Le secteur automobile ne connaît pas de crise Featured

Rate this item
(0 votes)
Lors de son discours du Budget 2013, le ministre des Finances Xavier-Luc Duval avait mesuré la croissance économique du pays par trois facteurs : le nombre de personnes achetant une maison pour la première fois, le nombre de conteneurs dédouanés et le nombre de nouvelles voitures acquises. Les derniers chiffres officiels démontrent que les ventes de voitures neuves en 2012 affichent une croissance de 18 % par rapport à 2011.
Notre parc automobile ne cesse de croître. Au 31 décembre 2012, il y avait 421 726 véhicules sur nos routes, toutes catégories confon­dues contre 400 919 en 2011. Les deux-roues se taillent la part du lion à 173 308, soit 41 % du nombre total des véhicules.

Il y a dix ans, la flotte automobile nationale s’élevait à 265 841. L’année 2012 a vu une explosion dans la vente des deux-roues, principalement à cause de l’abolition des droits de douane sur ces engins.  Par contre, malgré la crise économique, le nombre de voitures neuves vendues est passé de 7 958 en 2011 à 9 423 en 2012. Du côté des véhicules d’occasion importés, 5 564 véhicules ont été vendus en 2012 contre 4 295 en 2011.

Une analyse des chiffres de 2012 révèle que le nombre de véhicules utilitaires (Dual Purpose vehicle) vendus en 2012 est plus ou moins le même qu’en 2011. Une des raisons qui freine la vente dans ce secteur est le montant élevé de la ‘Road Tax’ qui est de Rs 13 000 par an. Par contre, la forte demande de voitures neuves, au détriment des vehicules d’occasion importés est expliquée par diverses raisons. Selon l’économiste Frankie Tang, le marché de l’automobile est, aujourd’hui, plus dynamique qu’il y  a dix ans. Le client est inondé des facilités de financement d’une voiture neuve (crédit, leasing, prêts bancaires entre autres) et il a un plus vaste choix de vehicules, venant de différents pays. Il n’y a plus de grosse différence entre le prix d’une voiture neuve et celle d’une voiture d’occasion importée.



De plus, les marques traditionnelles japonaises sont maintenant concurrencées par des nouvelles marques chinoises, coréennes ou malaisiennes offrant le même confort et rapport qualité-prix. L’économiste soutient aussi que, malgré la crise, il y a un segment de la population qui peut toujours se permettre le luxe d’une voiture neuve régulièrement.

D’autre part, posséder un véhicule n’est plus un luxe mais une nécessité. Le cabinet conseil Afribrains souligne que le transport public n’a pas beaucoup évolué durant ces derniers dix ans. À titre d’exemple, en 2002 il y avait 2 450 autobus sur nos routes. Ce chiffre a atteint seulement 2 957 en 2012, malgré le développement accru pendant cette période. Le nombre de vans transportant les travailleurs et les écoliers augmente, de même que les deux-roues, car les gens peu fortunés ne veulent plus subir les caprices du transport public.




NTA : les revenus
Qui dit augmentation de vehicules dit aussi plus de revenus aux autorités sous formes de taxes, droits de douanes ou paiements des divers frais. Selon les derniers chiffres disponibles (2011), la National Transport Authority perçoit environ Rs 1,2 milliard à travers la Road Tax et Rs 45 millions sous forme de frais de licence (Taxi, Bus, Carrier Licence...) Rs 63 millions sont collectées par les centres de vérifications (fitness) alors que le Registrar General collecte près de Rs 85 millions en frais d’enre­gistrement.

Carburants
La flotte automobile a requis 151 millions de litres d’essence en 2011, importés au coût de Rs 3,4 milliards et de 373 millions de litres de diesel, au coût de Rs 8,7 milliards. En 2011, nous avons aussi consommé 6 690 tonnes de lubrifiants, dont la valeur à l’importation était de Rs 520 millions.

Réseau routier
La densité automobile, c'est-à-dire, le nombre de véhicules par kilomètre de route est estimé à environ 190 véhicules par kilomètre. Notre réseau routier comprend un total d’environ 2 112 kilomètres répartis comme suit : 82 km d’autoroute, 1 035 kilo­mètres de routes principales, 595 kilomètres de routes secondaires et 400 kilomètres de routes restantes. À noter que ces chiffres ne com­prennent pas les nouvelles routes actuellement en construction. 

421 000 véhicules pour 2 000 kilomètres de routes : notre réseau est-il saturé ? Pas nécessairement, selon Afribrains. À titre comparatif, la densité automobile est de 280 à Singapour, soit 956 704 véhicules pour 3 412 kilomètres de routes, et pourtant Singapour arrive à gérer efficacement sa flotte et la circulation routière. Pour Afribrains, ce n’est pas le nombre de véhicules qui importe, mais la gestion.

Permis de conduire
En 2011, la police mauricienne a octroyé
22 777 permis de conduire provisoires (Learner) et 12 818 nouveaux permis de conduire.



Shaffick Hamuth

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Economie

Economie Popular Articles

Google+