17 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Monday, 18 February 2013 12:00

Le ‘discounting’ continue dans les hôtels mauriciens Featured

Rate this item
(0 votes)
Le ‘heavy discounting’ dans certains hôtels polémique. Le ‘heavy discounting’ dans certains hôtels polémique.
L'industrie touristique mauricienne, première victime de la crise de la zone euro, tente de tenir la barre. Si Lux Island Resorts enregistre une hausse au niveau de ses profits nets, son taux d'occupation est en baisse.  New Mauritius Hotels, quant à lui, déplore le 'heavy discounting' pratiqué par les hôtels mauriciens.
Le fleuron de l’hôtellerie mauricienne New Mauritius Hotels qui a clôturé le premier trimestre de 2013, se terminant au 31 décembre 2012, reste dans une situation profitable. Les profits après taxation du groupe ont atteint Rs 492 millions contre Rs 569 millions à pareille époque en 2011, soit une baisse de 13,5 %. Le chiffre d'affaires du groupe pour le premier trimestre tourne toujours autour de Rs 2,5 milliards comme en 2011.

« Il n'y a pas eu de croissance des arrivées de touristes au cours du trimestre sous revue, tous les opérateurs hôteliers locaux ont continué à pratiquer un 'heavy discount'. NMH s'efforce de maintenir sa politique de prix et a réussi à augmenter le revenu moyen par visiteur de 4,3 %, ce qui a compensé la baisse de 3,3 % du nombre d'invités », explique la direction de New Mauritius Hotels.

Et d'ajouter « qu'en dépit de réaliser les mêmes résultats que l'année dernière en janvier, les réservations en main indiquent que les gains pour le deuxième trimestre sont susceptibles de suivre la même tendance que le premier trimestre ».

Lux Island Resorts
Lux Island Resorts, qui réunit la presse aujourd'hui pour commenter ses résultats semestriels, reconnaît avoir recours à un exercice de 'discounting' mais le groupe se défend de faire du 'heavy discounting'. « Les conditions commerciales difficiles ont entraîné une baisse significative des prix des chambres. Notre objectif a été de maintenir notre stratégie de tarification mise en place sans avoir recours à un 'deep discounting'. »

Pour les six mois se terminant au 31 décembre 2012, le chiffre d'affaires de Lux Island Resorts est en baisse de 7 % atteignant Rs 1,8 milliard. Les profits après taxation sont néanmoins en hausse passant de Rs 20 millions en 2011 à Rs 27,6 millions. Le taux d'occupation pour les six mois est négatif sur les trois territoires sur lesquels Lux Islands Resorts est présent. Le groupe enregistre -5 % sur Maurice, -11 % sur La Réunion et – 5 % aux Maldives.

« Les deux plus grandes économies d'Europe, l'Allemagne et la France, ont reculé de façon marquée au cours des trois derniers mois de 2012. Ce qui suggère que la zone euro a glissé dans une récession profonde mettant en doute une reprise au premier trimestre (2013). Cette incertitude influe donc sur la demande de nos principaux marchés. »

Mais le groupe salue le vol direct reliant Maurice à la Chine. « Nous sommes entièrement favorables à l'introduction d'un service direct non-stop de Maurice - Shanghai ainsi que l'annonce d'un vol sans escale vers Pékin en juillet 2013. Il s'agit d'une étape importante dans la diversification de nos marchés. Le groupe a donc investi dans les ressources nécessaires pour faire en sorte que tous hôtels soient prêts à fournir une expérience qui corresponde aux attentes des visiteurs de la République populaire de Chine. »



Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Economie Popular Articles

Google+