21 September 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Thursday, 21 February 2013 11:59

Kamil Patel (CEO de Dölberg Asset Finance) : « La crise a forcé les entrepreneurs à prendre des risques » Featured

Rate this item
(0 votes)
Grâce à l’ouverture de nouveaux marchés, le textile a pu battre des records en 2012, constate Kamil Patel. Pour le Chief Executive Officer (CEO) de Dölberg Asset Finance, les chefs d’entreprise n’hésitent pas à investir pour améliorer leurs produits et services, malgré un contexte économique difficile.
> Comment se portent les activités de Dölberg Asset Finance à Maurice ?
Dölberg est une compagnie de crédit-bail bien ancrée dans le marché mauricien depuis 2010. Nous sommes présents dans sept pays, dont l’Afrique du Sud, le Botswana et la Namibie.

À Maurice, nous sommes pleinement satisfaits de notre performance financière. Nos résultats sont positifs et le chiffre d’affaires n’a cessé d’augmenter ces trois dernières années. D’ailleurs, en 2012, nous avons fait des bénéfices opérationnels et nous avons connu une croissance de 50 %. 2013 s’annonce comme une très bonne année.

> La compagnie propose des solutions pour aider les entreprises à acquérir des équipements et autres matériels allant des voitures aux machines industrielles…
En effet ! Nous accompagnons particulièrement les entreprises qui veulent étendre leurs activités et croître. À travers les modes de financement que nous proposons, les entreprises peuvent protéger leur trésorerie, tout en acquérant de nouveaux actifs. La différenciation chez nous est le service. On a un temps d’approbation de dossier qui est des plus courts. Ainsi, après soumission de son dossier, le client recevra une réponse de nous après 48 heures au maximum, ce qui est un avantage certain. Par ailleurs, les solutions proposées par Dölberg sont des solutions sur mesure pour les entreprises.

> Pourquoi opter pour le leasing comme moyen de financement ?
Les avantages spécifiques du leasing diffèrent selon l'équipement financé, mais globalement il offre une série d’avantages clés en comparaison avec l’achat pur et simple de l’équipement. Le leasing permet, grâce à la flexibilité des paiements, de maxi­miser un retour sur investissement pendant tout le temps du crédit-bail. Nous aidons ainsi les entre­prises à acquérir l'équipement hors de portée finan­cière immédiate. Le leasing est un moyen de finance­ment qui permet de préserver le capital et les lignes de crédit existantes et d’augmenter le flux de liquidi­tés pour finalement maximiser le pouvoir d'achat.

Une entreprise peut alors bénéficier d’un plus grand gain de ventes, d’un encaissement plus rapide en sus de notre expertise et notre appui financier. Pas plus tard que la semaine dernière, un de nos clients avait besoin de plus de flexibilité avec son financement, car il attaque un nouveau marché. Il est venu prendre un café avec moi, et une demi-heure plus tard, son problème était réglé et son financement approuvé. Nous visons aussi bien les grosses compagnies que les PME. Le fait de faire partie d’un groupe international nous permet de proposer une solidité financière, des taux d’intérêts très compétitifs à partir de 7,25 %, des meilleures pratiques de gestion, ainsi qu’un accompagnement fiable dans l’expansion à l’étranger.

> Dans ce contexte de crise économique, il y a une certaine perception que les entreprises rechignent à prendre des risques. Est-ce le cas ?
Maurice a été touché par la crise économique en partie à cause de sa trop grande exposition au marché européen. Pendant les bonnes années, nous aurions dû chercher de nouveaux marchés afin de minimiser notre exposition à l’Europe. Toutefois, pendant les trois dernières années, un gros effort a été fait pour identifier et exploiter de nouveaux marchés. Cette stratégie a démontré des résultats encourageants, il faut donc poursuivre dans cette direction et élargir sa mise en œuvre.

Suite aux conséquences de la crise économique, les entrepreneurs mauriciens adoptent une approche prudente et affichent beaucoup de résilience. Prenez notamment le cas du textile qui, grâce à l’ouverture de nouveaux marchés, a pu battre des records en 2012. J’admire la flexibilité des chefs d’entreprise mauriciens qui n’hésitent pas à investir dans le but d’améliorer leurs produits et services. Beaucoup de nos clients chez Dölberg ont modernisé leurs usines en 2012 et aujourd’hui, cela leur permet d’être plus efficaces et de proposer une meilleure qualité de produits. Chez Dölberg, nous sommes fiers d’avoir participé à cette réussite. Il est clair que la crise économique en Europe a forcé les entrepreneurs à revoir leur stratégie et à prendre des risques. Dans la  plupart des cas, ces risques se sont avérés bénéfiques.




Christina Vilbrin

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Economie Popular Articles

Google+