24 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Daniel Chan

Daniel Chan

Nous devons trouver notre chemin pour réussir la transition en un pays à revenu élevé. Une transition qui devient de plus en plus difficile, due à des raisons cycliques et de la crise économique mondiale qui n'est pas finie. Nous devons prendre des mesures à court terme pour garder la machine en marche et, en même temps, trouver des stratégies à long terme.
En sus de 54 pays qui représentent autant de marchés, les experts se penchent aujourd’hui sur les villes africaines qui seront le moteur de la croissance économique du Continent noir durant les prochaines années. Car, saisir les nuances et les opportunités est essentiel pour les investissements.
Le rhum New Grove, primé à de nombreuses reprises dans les compétitions internationales, vient d’établir domicile à l’Aventure du sucre dans un nouvel espace de dégustation.
À l’occasion de la promotion croisée, événement annuel organisé avec deux autres sites partenaires, Casela et La Vanille, nous avons souhaité rencontrer Edwige Gufflet, directrice générale de l’Aventure du Sucre.
Le taux d'échec des entreprises mauriciennes qui investissent en Afrique est dû à une mauvaise approche qui consiste à imposer notre culture sur nos interlocuteurs africains. C'est une erreur. Maurice ne doit pas oublier qu'il faut que l'on apprenne à s'adapter aux cultures africaines.
Maurice doit s’assurer que la destination reste compétitive par rapport aux autres destinations touristiques comme les Caraïbes avec des heures de vols similaires au départ d’Europe. Surtout, en ces moments de crise où les gens font attention à chaque sou qu’ils dépensent. Cela vaut autant pour les billets d’avion que pour les hôtels à Maurice.
Aujourd’hui, la connexion africaine du centre financier mauricien est une réalité avec plus de la moitié des nouvelles compagnies enregistrées dans le global business à Maurice visant l’Afrique. Mais, la structure la plus utilisée dans la juridiction mauricienne reste encore celle d’une compagnie normale.
Maurice ne devrait pas craindre le plan d’action « Base Erosion and Profit Shifting » (BEPS), présenté la semaine dernière par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Maurice n’est pas sur la liste noire de l’OCDE et la juridiction offshore mauricienne, qui a maintenant 21 ans, est généralement conforme en termes d’échanges d’informations.
Le cas du secteur manufacturier mauricien a été analysé par le rapport de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED). Nous avons rencontré Rolf Traeger, Economic Affairs Officer, Division for Africa, Least Developed Countries and Special Programmes à la CNUCED, qui nous donne son avis sur le potentiel du secteur du textile et de l'habillement mauricien.
«Maurice a longtemps sous-estimé ses nombreux avantages. Le pays est une juridiction très attractive, stable et sûre. Cela, avec un bon système d’éducation, de bons services de santé; des choses que l’on a pas dans de nombreuses régions du monde. Maurice est une destination attractive en tant que ‘homebase’ où l’on peut se relaxer et faire des affaires. »
Economie

Economie Popular Articles

Google+