28 April 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Kervin Victor

Kervin Victor

Victime d’une crise de liquidités, le permis de la Bramer Bank a été révoqué. Qu’en est-il des autres banques du pays ? Ont-elles suffisamment de liquidités pour faire face à une situation similaire à la Bramer Bank ? Tour d’horizon du « Big Five » des banques du pays.
Nommé administrateur par le conseil d’administration de 32 entreprises de BA Investment, Sattar Hajee Abdoula, CEO de la firme Grant Thornton, était l’invité du Grand Journal de Radio Plus, mardi.
La Bramer Bank aurait-elle pu connaître un autre sort ? La suspension de sa licence bancaire en raison d’un problème de liquidité était-elle vraiment le dernier recours de la Banque de Maurice ?
International Bank Vaults (IBV), la compagnie sud-africaine, est toujours intéressée par Le Meritt Elipsis. C’est ce que nous révèle l’homme d’affaires mauricien et représentant d’IBV, Raj Ramracchia.
La dernière semaine boursière a été marquée par la suspension du titre de la Bramer Bank. À la clôture, vendredi dernier, jour de suspension de la Bramer Bank, le Semdex a chuté à 1972.98 points, soit une baisse de 0,6% sur une semaine.
Le conservateur de la British American Insurance (BAI), André Bonieux, déclare qu’il est trop tôt pour parler de reprise de la compagnie d’assurances, même s’il dit « accueillir favorablement » l’intérêt affiché par certaines personnes pour cette entité aux nombreuses filiales. Dans une déclaration au Défi Quotidien, mardi après-midi, il explique « qu’on ne peut prendre des décisions en trois jours », car un constat doit être effectué.
Tuesday, 07 April 2015 15:35

Bramer Bank : Chronique d’une chute

Comment une banque, qui avait terminé l’exercice financier 2014 (au 31 décembre) avec des profits nets de Rs 79,9 millions et un flux de trésorerie positif d’environ Rs 1,2 milliard, s’est-elle retrouvée avec une crise de liquidités ?
Le gouvernement devrait obtenir, via ses institutions, Rs 8,4 milliards pour l’exercice 2015-2016 (12 mois). Cette somme venant de Mauritius Telecom et Central Water Authority, entre autres, ne représenterait cependant que 9,2 % des revenus total de l’Etat.
Steven Sengayen, un Mauricien basé à Mayfair, Londres, revient sur les mesures incitatives du gouvernement à l’intention des expatriés mauriciens. L’avocat d’affaires avait rédigé un Country Report sur Maurice pour le compte du Daily Telegraph, estime qu’outre les incitations fiscales, le gouvernement doit pouvoir garantir plus de méritocratie pour freiner la fuite des cerveaux.
La BAI Co (Mtius) Ltd affiche des profits de Rs 205 millions avant impôts pour l’exercice financier 2014. Une performance qui vient s’ajouter aux profits de Rs 1,3 milliard de la BAI Kenya, l’un des principaux investissements de l’assureur mauricien à l’étranger.
Page 2 of 136