20 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Kervin Victor

Kervin Victor

Thursday, 27 March 2014 12:03

Hôtellerie : L’heure est aux bilans

La crise de la demande dans le secteur de l’hôtellerie ne semble épargner personne. La reprise est également poussive pour des groupes comme Constance Hotels and Resorts ou Hilton Mauritius Resort & Spa.
Le baromètre de la Bourse de Maurice, le Semdex, a perdu 0,2 % vendredi dernier, chutant à 2 062,46 points. Depuis le début de l’année, l’indice a perdu 1,6 %.
Chaque bateau a un capitaine, tout comme chaque entreprise a son Chief Executive Officer (CEO). En haut de la pyramide d’une entreprise, ces CEO sont responsables de la stratégie de l’entreprise au niveau de toutes les activités. Une tâche rémunérée à coups de plusieurs millions de roupies à Maurice.
La Bramer Bank a enregistré des bénéfices avant impôts de Rs 94,5 millions pour l'exercice se terminant le 31 décembre 2013. Soit une hausse par rapport aux Rs 9,8 millions enregistrées l’année précédente, sur une période de huit mois se terminant le 31 décembre 2012.
L’excès de liquidités, qui avait atteint plus de Rs 11 milliards le 23 janvier 2014,  à été ramené à Rs 8,9 milliards au 20 février 2014, soit une baisse de 19 %.  Nous sommes néanmoins loin d’être sortis de l’auberge.
2013 semble avoir été une année de transition pour le groupe New Mauritius Hotels (NMH). Cette année, le groupe compte mettre toutes les voiles dehors, avec son nouveau projet au Maroc.
La campagne mauricienne au Gabon a pris fin avec la rencontre du ministre des Finances, Xavier- Luc Duval, avec la presse locale gabonaise. Maurice a proposé au Gabon de mettre à son service son expertise dans plusieurs secteurs économiques.
Le secteur des paris sportifs est une affaire qui marche pour Supertote, compagnie appartenant à Automatic Systems Ltd (ASL). Le chiffre d’affaires et les profits étaient en hausse pour 2013. Cette année, l'entreprise peut compter sur la Coupe du Monde de football pour booster ses bénéfices.  
Les investisseurs mauriciens ont investi Rs 4,1 milliards hors du pays en 2013 (excluant les opérations offshore).  Comparativement à 2012, c’est une baisse de 25,5 %. Ce sont les pays émergents qui ont attiré le plus d’investissements.
Alors que l’indice Semdex avait démarré l’année 2014 en trombe, le baromètre de la Bourse de Maurice s’est depuis essoufflé, perdant 1,3 % à la clôture au cours de la semaine écoulée. Il passe ainsi à 2 086,62 points, représentant une baisse de 0,4 % depuis le début de cette année.
Economie

Economie Popular Articles

Google+