23 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Kervin Victor

Kervin Victor

La Doha Academy se retrouve en plein tumulte. Deux clans s’affrontent, l’un soutenant Yousouf Joomun, ex-Chairman de l’Islamic Consultative Council, et l’autre Sadek Polin, directeur de cette institution éducative. Le contentieux concerne la gestion financière des fonds reçus par l’Islamic Consultative Council. 
La décroissance du secteur de la construction est entrée dans sa quatrième année. Et, les effets du ralentissement de ce secteur sont omniprésents et pèsent toujours autant sur les entreprises du secteur.
De retour à Maurice, le Premier ministre Navin Ramgoolam semble rapporter dans sa valise plus de certitude à la juridiction financière mauricienne. Sa rencontre avec le nouveau Premier ministre indien, Narendra Modi, a été qualifiée de « positive ». Même s’il y a une lueur d’espoir, le centre financier mauricien est pourtant loin d’être sorti de l’auberge.
Une des premières décisions du nouveau Premier ministre indien Narendra Modi est la création d’une équipe spéciale d’investiga­tion (Special Investigation Team). Cette équipe aura pour tâche de traquer l’argent noir (black money).
La Bourse de Maurice se reprend. L’indice Semdex a augmenté de 0,8 %, à la clôture, vendredi dernier, pour remonter à 2 071,78 points. Depuis le début de l’année, la décroissance de l’indice chute donc à 1,1 %.
À la fin de mars 2014, les découverts bancaires du secteur privé ont atteint Rs 40,6 milliards, représentant environ 12,6 % du Produit intérieur brut (PIB) au prix de base de 2013. Les découverts représentent aussi environ 15 % des crédits accordés au privé.
Le centre financier mauricien a perdu sa place de principale source d’Investissements directs étrangers (IDE) pour l’Inde. Il est détrôné par le pays dont on aime s’en inspirer, le Singapour.
Le 8 avril 2014, le National Investment Trust (NIT) émettait un communiqué pour signifier son intention de vendre ses 12 % d’actions au sein de la State Insurance Company of Mauritius (Sicom). Le bénéficiaire aurait été le National Pension Fund (NPF), pour une somme de Rs 450 millions. Si un accord a été trouvé entre le NIT et le NPF, la Sicom n’a, elle, toujours pas donné son aval pour cette transaction.
Couldip Basanta Lala, directeur de l’International Financial Services (IFS), estime que l’arrivée de Narendra Modi à la tête de l’Inde est de bon augure pour le pays. Toutefois, il estime qu’il est encore trop tôt pour connaître le sort du traité fiscal indo-mauricien.
Le groupe Jumeirah, basé à Dubaï, compte construire un établissement hôtelier à Maurice. Celui-ci devrait ouvrir ses portes dans quatre ans. Ce groupe hôtelier de luxe, membre de Dubai Holding, gère un portfolio d’hôtels et de resorts de classe mondiale.
Economie

Economie Popular Articles

Google+