02 July 2015
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Kervin Victor

Kervin Victor

Le conservateur de la British American Insurance (BAI), André Bonieux, déclare qu’il est trop tôt pour parler de reprise de la compagnie d’assurances, même s’il dit « accueillir favorablement » l’intérêt affiché par certaines personnes pour cette entité aux nombreuses filiales. Dans une déclaration au Défi Quotidien, mardi après-midi, il explique « qu’on ne peut prendre des décisions en trois jours », car un constat doit être effectué.
Tuesday, 07 April 2015 15:35

Bramer Bank : Chronique d’une chute

Comment une banque, qui avait terminé l’exercice financier 2014 (au 31 décembre) avec des profits nets de Rs 79,9 millions et un flux de trésorerie positif d’environ Rs 1,2 milliard, s’est-elle retrouvée avec une crise de liquidités ?
Le gouvernement devrait obtenir, via ses institutions, Rs 8,4 milliards pour l’exercice 2015-2016 (12 mois). Cette somme venant de Mauritius Telecom et Central Water Authority, entre autres, ne représenterait cependant que 9,2 % des revenus total de l’Etat.
Steven Sengayen, un Mauricien basé à Mayfair, Londres, revient sur les mesures incitatives du gouvernement à l’intention des expatriés mauriciens. L’avocat d’affaires avait rédigé un Country Report sur Maurice pour le compte du Daily Telegraph, estime qu’outre les incitations fiscales, le gouvernement doit pouvoir garantir plus de méritocratie pour freiner la fuite des cerveaux.
La BAI Co (Mtius) Ltd affiche des profits de Rs 205 millions avant impôts pour l’exercice financier 2014. Une performance qui vient s’ajouter aux profits de Rs 1,3 milliard de la BAI Kenya, l’un des principaux investissements de l’assureur mauricien à l’étranger.
Statistics Mauritius prévoit une croissance de 4,1% du Produit intérieur brut (PIB) en 2015. Ces prévisions incluent l’effet des mesures budgétaires annoncées la semaine dernière.
La maison de courtage, Axys Stockbroking, vient de publier une analyse des impacts budgétaires sur les entreprises cotées en bourse. Cette étude permet d’avoir une idée des entreprises qui devraient mieux se porter avec ce premier Budget du gouvernement Lepep.

Depuis son retour aux commandes des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo fait montre d’un flegme à toute épreuve. Il relativise sur le taux du déficit budgétaire ou sur la dépréciation de la roupie. Il reste convaincu que le pays réalisera un taux de croissance jamais atteint depuis 2007.

Les sept fonds spéciaux du gouvernement atteindront la somme de Rs 6,1 milliards au 30 juin 2015. Mais cinq de ces fonds seront à sec à la fin de l’exercice 2016. Environ Rs 2,1 milliards seront transférées au Consolidated Fund de l’État.
Le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo a réuni l’état-major du secteur public, mercredi, dans le cadre du Budget 2015-16, présenté lundi. Ce cercle fermé, appelé Budget Implementation Committee (BIC), se réunira toutes les quinzaines pour passer en revue l’implémentation des mesures annoncées.
Podcasts