24 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Wednesday, 30 November 2011 12:10

À Terre-Rouge – Un remorquage finit en chute fatale Featured

Rate this item
(2 votes)
La victime Kerwin Bellefine. La victime Kerwin Bellefine.
Quatre amis se trouvaient sur deux motocyclettes et se rendaient dans la capitale, lundi soir. L’un des engins était en panne. Le second l’a tiré pour l’escorter. À hauteur de Terre-Rouge, le passager assis sur la motocyclette en panne fait une chute fatale. Paniqués, ces trois compères l’abandonnent sur place et prennent la fuite. Ils ont été arrêtés par la police.
C’est une patrouille de la police qui a découvert le corps sans vie de Kerwin Norbert Bellefine, alias Yoyo, 28 ans. Cet électricien gisait dans une mare de sang, sur la route principale à St-Joseph, Terre-Rouge, lundi soir. La police de la localité a été mandée sur les lieux.

Cette affaire intriguait les policiers. Ils avaient, dès le départ, écarté la thèse d’un accident fatal pour orienter leur enquête vers un « foul play ».  La motocyclette qui se trouvait à côté de la victime, une Honda 100 cc de couleur noire, était bien garée. Aucune trace de rayures ou de dommage sur la carrosserie n’a été décelée. Le casque de la victime était brisé en deux. 

L’autopsie pratiquée par le No 1 du service médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kuamr Gungadin, a attribué le décès de la victime à une fracture du crâne.

La mère relate la mort de sa fille
Chez la famille Bellefine, à Cité La Cure, l’émotion était à son comble. D’autant plus que Pierrette, 53 ans, mère de Kerwin Norbert, enterre un deuxième enfant dans des circonstances mystérieuses. « En 2003, le corps sans vie de ma fille de 25 ans avait été découvert gisant sous la véranda d’une boutique. La police avait expliqué qu’elle était morte de cause naturelle, mais ma fille était en pleine forme et n’avait aucun problème de santé », relate Pierrette Bellefine.

Dans le cas du décès de lundi soir, les officiers Murthen, Bahadoor et Sanahi ont procédé à l’arrestation de Louis Steward Jonathan, 27 ans, et Curtis L’éveillé, 25 ans, deux maçons domiciliés à Cité La Cure et Jean-François Legentil, 20 ans, un maçon résidant à Camp-Levieux.

Dans une déposition consignée à la police, les suspects qui étaient à moto, ont expliqué avoir paniqué lorsque la victime a chuté accidentellement. En voyant la mare de sang, ils ont laissé leur ami sur place et s’enfuir.

Un mauvais pressentiment
Curtis L’Eveillé et Louis Steward Jonathan se seraient rendus au poste de police pour signaler un accident de la route, à St-Joseph, comme pour passer pour de ‘bons Samaritains’. Ils sont ensuite rentrés chez eux. Jean-François Legentil qui pilotait la Honda 100 sur laquelle était assise la victime, attendait près du lieu du drame. Voyant que ses amis ne revenaient pas, il décide de prendre la poudre d’escampette.

Jean-François Legentil répondra d’une charge provisoire de « involuntary homicide by imprudence » alors que Louis Steward Jonathan et Curtis L’Éveillé devront répondre d’une charge provisoire de « failing to give assistance to a person in danger » devant la justice, ce mercredi.

Chez les proches de la victime, nul ne se doutait que Kerwin Norbert Bellefine ne reviendrait jamais à son domicile. Sa mère se remémore les derniers moments passés avec lui. « Rien ne laissait présager qu’il ne serait plus parmi nous. Il a pris son petit-déjeuner avec nous. Ses amis l’ont appelé. Il devait récupérer une moto à Cap- Malheureux…». Elle nous explique qu’elle avait eu un mauvais pressentiment en constatant que Kerwin ne rentrait pas. «Mone dire mo frère, Yoyo pencore vini pas so l’habitude ça. Mo frère dire moi pas casse la tête, li pou vini la », poursuit-elle. La mère décide de prendre un bain en attendant le retour de son fils.  « Alors que je sortais de la salle de bains, j’ai entendu mon téléphone sonner. L’un de ses amis m’appelait pour me demander de me rendre au poste de police de Terre-Rouge. Kerwin avait eu un accident », confie Pierrette Bellefine.

Les funérailles de Kerwin sont prévues ce mercredi. Le jeune homme vivait en concubinage et laisse derrière lui une fillette de quatre ans. L’enquête policière est menée par l’inspecteur Jootun, sous la supervision de l’ASP Seebaran.




Lovina Sophie

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+