26 July 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Wednesday, 19 December 2012 08:00

Il a photographié un agent du PTr-PMSD à son insu : Les malheurs de Yogida Sawmynaden n’en finissent pas Featured

Rate this item
(0 votes)
Une interdiction de quitter le pays pèse  sur Yogida Sawmynaden. Une interdiction de quitter le pays pèse sur Yogida Sawmynaden.
Développement de taille dans l’enquête sur l’affaire de la photo de Madame Nandanee, mardi.
L’enquête des éléments du Central Criminal Investigation Departement – dirigée par le tandem Pregassen Vudamallay et Hemant Jangi – est passé à une vitesse supérieure. Les ennuis de Yogida Sawminaden, principal accusé dans cette affaire, sont loin d’être achevés. Il a été arrêté et a comparu devant le tribunal, mardi.

Peu avant 9 h 30, ce directeur de compagnie – ancien CEO du Mauritius Duty-free Paradise – s’est présenté au bureau du Central CID. Il était accompagné de Mes Robin Appaya et Nargis Bundhun, avocats.

Il a été confronté aux accusations de Nandanee Soornack. Les faits remontent au 10 décembre dernier. Vers 11 heures, Nandanee Soornack, 43 ans, activiste du PTr-PMSD, remarque que Yogida Sawminaden, agent du MSM-MMM la prenait en photo avec son téléphone cellulaire dans l’enceinte du collège Dr Maurice Curé.
Madame Nandanee est furieuse. Elle n’a pas donné sa permission pour ces clichés et réclame des expli­cations auprès de l’agent du MSM-MMM, mais en vain.

La plaignante affirme que le geste de Yogida Sawmynaden lui a causé d’énormes préjudices et qualifie cet acte de violation de sa vie privée. Elle dit craindre que ces photos ne circulent et soient utilisées pour lui nuire.
Interrogé par le enquêteurs du Central CID, mardi, Yogida Sawmynaden a réfuté les allegations portées contre lui : « Je n’avais nullement l’intention de causer prejudice à qui que ce soit. »

Le directeur a été traduit devant le tribunal de Curepipe. Il a été inculpé de « using a telecommunication service for the purpose of causing needless anxiety to a person ». Il s’est acquité d’une caution de Rs 7 000 et a signé une reconnaissance de dette de Rs 50 000. Une interdiction de quitter le pays pèse aussi sur lui. Ses deux avocats ont présenté deux motions réclamant la radiation de l’accusation provisoire et de l’interdiction de quitter le pays. Le débat de ces motions a été fixé au 9 janvier 2013 au tribunal de Curepipe.

Sollicités pour une reaction, Nandanee Soornack et Yogida Sawmynaden se sont abstenus de tout commentaire.



Last modified on Wednesday, 19 December 2012 07:21
Irshaad Olitte

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Faits Divers

Faits Divers Popular Articles

Google+