29 November 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Wednesday, 26 December 2012 12:00

Promesse de mariage non tenue – Elle accuse son ex-fiancé de viol Featured

Rate this item
(1 Vote)
« Je suis traumatisée ! » lâche Jema, 29 ans. Cette habitante des Plaines-Wilhems dit avoir été victime d’un viol et accuse son ex-petit ami. Elle a porté plainte au Central CID. Et c’est le poste de police de Grand-Baie qui s’est saisi de l’enquête.
Jema a fait la connaissance de son ex-petit ami, un Nordiste de 25 ans, il y a sept ans, sur leur lieu de travail. Il était prévu qu’ils se marient en 2013, mais l’ex-petit ami est parti avec une autre.

La victime présumée relate, dans sa déposition à la police, qu’avant leur rupture, ils sortaient souvent ensemble et ont eu des relations sexuelles à plusieurs reprises ; précisant qu’elle était consentante à chaque fois.

Sauf samedi 22 septembre où ils étaient dans une villa à Pereybère. Le soir, l’ex-petit ami aurait proposé à Jema d’avoir des relations sexuelles, mais elle aurait refusé. Et c’est là que l’homme l’aurait agressée sexuellement. Dans un premier temps, la jeune femme voulait porter plainte à la police, mais s’est ravisée après les plates excuses de son ex-petit ami. Puis, elle devait apprendre qu’elle était une femme trompée.
Jema, contactée par Le Défi Quotidien, raconte son calvaire.

« Nous bossions ensemble à une époque. Un beau jour, il était tombé malade car il buvait beaucoup. Il m’a dit que sa petite amie l’a quitté. Naïve, j’ai cru en ses belles paroles et nous sommes devenus proches. Nous avons commencé à sortir ensemble. Au début, je n’approuvais pas cette relation car il y a une différence d’âge entre nous. Mais il disait que cela ne lui cause aucun problème.

Quand j’ai appris qu’il me trompait, ma vie a basculé. Alors que ma mère a déjà acheté mes vêtements pour le mariage, il nous a trahies », se désole Jema (prénom modifié).
L’ex-petit ami est recherché par la police. Le Défi Quotidien a téléphoné à son domicile et une voix féminine nous a fait comprendre qu’il n’y était pas. L’enquête policière se poursuit.

Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles