17 April 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Monday, 07 January 2013 10:58

Rodrigues – Deux soldats de la SMF arrêtés

Rate this item
(1 Vote)
Ils ont failli à leur devoir. Deux soldats de la Special Mobile Force (SMF) ont été arrêtés et traduits devant la justice.
Dans la nuit du 3 janvier, alors que les deux éléments de la SMF devaient être en sentinelle au siège de la Banque de Maurice à Rodrigues, ils ont été vus, en pleine rue, accompagnés d'une femme et endommageant un panneau de signalisation. De plus, ils avaient laissé  leurs armes à feu... 

Les deux soldats mauriciens basés à la SMF de Rodrigues ont été pris en flagrant délit par des policiers en patrouille. Ils s'amusaient, selon les renseignements, à endommager un panneau de signalisation à Port Mathurin, qui est une ‘Government Property’. Les deux hommes et la femme ont été emmenés au poste de police de Port Mathurin.  

Lors d'un interrogatoire, les policiers ont alors réalisé que les deux hommes n'étaient autres que des collègues. L'inspecteur Rajesh Moorghen, officier en charge de ce poste de police, a alors été dépêché sur les lieux.

Les deux éléments de la SMF ont été soumis à un interrogatoire serré, mené par l'inspecteur de police lui-même. Ils ont, toutefois, nié avoir endommagé le panneau de signalisation mais ont avoué qu'ils faisaient tout simplement une petite promenade...

Les choses ont pris une autre tournure quand les deux hommes ont également affirmé qu'ils étaient dans l'exercice de leur fonction et étaient postés comme sentinelles au siège de la Banque de Maurice.
Par ailleurs, les soldats de la SMF ont été questionnés sur les armes à feu qu'ils devaient porter. Mais, à la grande surprise, ils ont avoué les avoir laissés dans leur locker. La police a ainsi effectué, illico presto, une descente au siège de la Banque de Maurice. Une carabine de 22 mm et un pistolet de point 9 mm ont été saisis ainsi que le Diary Book.  Les deux armes à feu avaient été laissées "unattended".

La police a également noté qu'aucune mention n'avait été faite dans le Diary Book sur le fait que ces deux soldats avaient quitté leur poste. L'enquête devra aborder un autre volet dans les jours à venir. Les investigations devront démontrer si les entrées dans le Diary Book ont été manipulées.

Les deux hommes ont été traduits devant le tribunal de Port Mathurin vendredi matin. Ils ont été inculpés de Damaging Public Property.  Par ailleurs, la femme qui les accompagnait a, elle, été inculpée de complicité. Ils sont tous les trois en liberté conditionnelle. L'enquête est supervisée par l'inspecteur Moorghen.

Récemment, un policier avait été arrêté à Rodrigues. Il jouait aux cartes dans une maison de jeu quand la police a débarqué.



Irfaad Olitte

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus
Faits Divers

Faits Divers Popular Articles

Google+