01 October 2014
Petites Annonces Gratuite
FacebookTwitterGoogle PlusLinkedin
Facebook Like
Monday, 14 January 2013 12:00

Bageenath de retour sur les lieux des braquages – Ses deux complices courent toujours Featured

Rate this item
(0 votes)
Gino Bageenath. Gino Bageenath.
Gino Bageenath, arrêté vendredi par la police criminelle du Nord pour une dizaine de cas de braquage, a participé à une reconstitution des faits, dimanche dans la matinée.
C'est escorté de différentes unités de la police de la Northern Division que cet habitant de Pailles est retourné sur les lieux où, avec ses deux acolytes, ils ont fait les braquages. Leur butin avoisinerait les Rs 200 000.

C’est dans le Nord de l'île, à Grand-Baie, que l'exercice de reconstitution a débuté. Une fois terminé, le suspect et les limiers se sont dirigés vers Trou-aux-Biches dans un "mini market" de la région où, le 9 janvier, Gino Bageenath avec son complice avaient fait éruption avec un sabre. Ils étaient repartis avec un butin de Rs 12 000.

La reconstitution des faits s'est poursuivie à Terre-Rouge, aux stations de service d'Indian Oil plus précisément. Toujours à Terre-Rouge, le suspect s'est aussi rendu dans un magasin de la région, sous escorte policière, qu’il avait également braqué.

Une fois l'exercice de reconstitution des faits terminé, les éléments de la police du Nord, ainsi que de Terre-Rouge, se sont rendus au domicile de Gino Bageenath à Cité Saint-Louis, Pailles, pour une fouille. Cependant, l'opération n'a rien donné.

Depuis plus d'une semaine, la police criminelle du Nord était sur la piste de Bageenath. Ce « habitual criminal » est passé aux aveux après son arrestation. C’est un coup dur porté à ce gang de malfrats, qui a aussi sévi dans les Plaines-Wilhems. Ses deux complices courent toujours dans la nature. Jusqu'à présent, aucune somme d'argent n'a été récupérée. D'autres arrestations sont à prévoir.

Voir la vidéo: Braquages : Gino Bageenath participe à une reconstitution des faits



Last modified on Monday, 14 January 2013 16:37
Le Défi Quotidien

Email This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Zero Tolerance

ZERO Tolérance

Les internautes qui voudraient commenter les articles qui sont publiés sur le site defimedia.info sont avisés qu'ils doivent éviter à tout prix d'utiliser des termes obscènes, racistes, communaux ou diffamatoires. La moindre utilisation d'un terme offensant entraînera le rejet automatique du commentaire soumis.

comments powered by Disqus

Faits Divers Popular Articles

Google+